Loi sur l’aide active à mourir

par Gilbert Desfosses, Jérôme Pellerin, Pratiques N°101, juin 2023

Envisager une loi pour permettre à ceux qui le souhaiteraient d’abréger leur vie ne doit pas faire oublier qu’une telle demande ne devrait s’apprécier que dans la qualité d’une relation.

Jérôme Pellerin, Psychiatre et Gilbert Desfosses, ancien chef de service Unité de soins palliatifs du groupe hospitalier Diaconesses Croix-Saint-Simon, Paris L’un des points du débat sur l’aide active à mourir est de déterminer les personnes qui en assumeraient la charge. Ce questionnement constitue d’ailleurs un motif de tension entre les partisans d’une légalisation de cette pratique et les acteurs des soins palliatifs. Assurément, ces derniers ne souhaitent pas avoir à donner la mort (...)

La Revue Pratiques réserve cet article à ses abonnés.

Pour lire la suite, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°101 Infirmières : une variable d’ajustement ?

Lire aussi

N°101 - avril 2023

Infirmière, au péril de la vie ?

par Jean Vignes
Dans la vie courante, les infirmières sont des personnes que l’on ne fait que croiser. Professionnellement, socialement, familialement leurs trajectoires sont rarement en phase avec les rythmes …
N°101 - avril 2023

Travail rêvé, pensées réveillées

par Mauricette Crouzet
Depuis les applaudissements de 20 heures – quelqu’un sait qui a eu cette idée ? J’étais contre ! – les infirmières pleurent sur leur vocation, les aides-soignantes dévouées sauvent des vies toute la …
N°101 - avril 2023

Parcours d’IPA

par Sylvie Bouchy, Léa Schleck
Suite à une première rencontre avec Sylvie Bouchy, infirmière en pratique avancée au sein d’une MSP, salariée de l’association Asalée, j’avais perçu une démarche de reconquête du sens dans son …
N°101 - avril 2023

Qu’est-ce qui nous tient ?

par Emilie Doucet
Lorsque j’ai passé mon bac, une amie à moi a tenté le concours pour devenir infirmière. J’avais trouvé l’idée complètement saugrenue. Comment avoir envie à 18 ans de côtoyer quotidiennement la …