La violence conjugale masculiniste

par Patric Jean, Pratiques N°75, octobre 2016

Patrick Jean Cinéaste Lorsque la violence conjugale est évoquée, il est rare que soit abordée la manière dont celle-ci peut être rendue idéologiquement légitime. Ne faut-il pourtant pas considérer la pensée masculiniste comme une légitimation ontologique de la violence conjugale ? Qu’est-ce que le masculinisme ? On peut résumer ce courant à toute idéologie androcentrée qui refuse l’égalité entre femmes et hommes. Dans certains cas, ses tenants minimisent, voire nient, la hiérarchie homme femme et dans (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°75 Les huis clos de la violence

Lire aussi

N°75 - octobre 2016

Édito

par Didier Ménard
Didier Ménard Médecin généraliste Tiens, revoilà les élections à la présidence de la République, dans la réalité actuelle faite de guerres, de souffrance, de peurs, de racisme… Un monde irréel va …
N°75 - octobre 2016

Stopper la violence, c’est possible

par Sandrine Pokorski
Sandrine Pokorski Directrice de l’ANAR (Association nivernaise d’accueil et de réinsertion) L’ANAR accueille les auteurs de violence sur décision de justice afin de les aider à prendre conscience de …
N°75 - octobre 2016

Une violence familière

par Franck Chaumon
Franck Chaumon Psychiatre Se rendre sensible à la violence structurale de la médecine et de la psychiatrie, au sens où elle est intrinsèquement liée au métier lui-même, nous permet de mieux entendre …
N°75 - octobre 2016

Violence et famille

par Alain Chabert
Alain Chabert Psychiatre Comment les grands mythes familiaux (Caïn et Abel, Œdipe, Totem et Tabou…), la philosophie d’Arendt, le film Festen, et quelques concepts systémiques, peuvent éclairer la …