Il n’y a pas de petit profit

par Anne Pagès, Pratiques N°96, février 2022

Un certain nombre de complémentaires santé ne paient pas aux soignants les sommes dues dans le cadre du tiers payant intégral. Cette situation a pour effet l’abandon progressif de cette pratique par les soignants et l’aggravation de l’inégalité d’accès aux soins.

Anne Pagès, médecin phoniatre Je pratiquais depuis plusieurs années le tiers payant intégral (aucune avance de la part de l’assuré, la Sécurité sociale et la mutuelle paient directement le soignant : médecin, infirmière, kiné, etc.). Je ne vérifiais pas les règlements, mais le jour où je l’ai fait, je me suis aperçue que six mutuelles sur neuf ne m’avaient pas payée et, ce, sur l’année en cours et la précédente. Ne souhaitant pas déprimer un peu plus, je ne suis pas remontée aux années antérieures. Je savais (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°96 « Un pognon de dingue »

Lire aussi

N°96 - janvier 2022

MAGAZINE

Le Magazine accueille l’actualité ainsi que les analyses des problèmes récurrents dans toutes les sphères de la santé.
N°96 - janvier 2022

A dingue, dingue et demi

par Frédéric Pierru
Le syntagme du « pognon de dingue » renouvelle la campagne de dénigrement de la Sécurité sociale. L’examen minutieux des chiffres montre que « la baleine » est dépecée par des intérêts qui ont tendance à …
N°96 - janvier 2022

Grande Sécu : domaine de la lutte

par Philippe Batifoulier, Nicolas Da Silva
La grande Sécu vise à rendre plus petites les complémentaires qui s’y opposent pour ne pas perdre leur marché. Pourtant, il ne s’agit que de rendre l’assurance santé plus égalitaire et plus économe. Une …
N°96 - janvier 2022

Concentration et concurrence sanitaire

par Vladimir Nieddu
Concentration et concurrence dans la santé sont les deux mamelles du capital. La crise de la Covid-19 l’a mis en évidence, des fortunes astronomiques se sont amoncelées en quelques mois pour le plus …