Devoir de mémoire

par Nicolas Prothon, Pratiques N°90, juillet 2020

Nicolas Prothon, Médecin spécialiste en médecine générale, retraité. Pour ne pas passer sous silence la création des centres Covid-19 par les soignants de ville, ce qu’ils y ont expérimenté, appris, et qu’ils pourraient mettre à disposition pour servir à d’autres lors d’une prochaine pandémie. Les lettres, les témoignages directs permettent, bien plus que les versions officielles, d’écrire l’Histoire, la véritable, reflet fidèle de la chose vécue. [1] Les témoignages, les comptes rendus de la crise (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°90 Covid-19 : autopsie d’une crise (1e partie)

Lire aussi

N°90 - juillet 2020

L’ours du numéro 90

Pratiques, les cahiers de la médecine utopique est édité par Les éditions des cahiers de la médecine utopique, dont la présidente est Sylvie Cognard. La revue Pratiques est éditée depuis 1975. La …
N°90 - juillet 2020

Voir… par la force des choses

par Patrick Dubreil
Patrick Dubreil, Médecin généraliste. Comment un cabinet de médecine générale tente de peser sur la réalité en se transformant, en un temps record, en centre « Covid-19 » avancé non officiel, par la …
N°90 - juillet 2020

Télémédecine : le métier à distance

par Lanja Andriantsehenoharinala
Lanja Andriantsehenoharinala, Médecin généraliste. Pendant l’épidémie de coronavirus, notre groupe de pairs de médecins a pas mal échangé. Au cours d’une réunion vidéo, une collègue a demandé : « Vous …
N°90 - juillet 2020

Exaspération d’une généraliste

par Anne Surrault
Anne Surrault, Médecin généraliste Médecin en Vendée, je suis interpellée par les conséquences sur la santé des mesures prises pour faire face à l’épidémie de la Covid-19 dans ce département. Après …