Croire dans l’histoire pour soigner

par François Dulac, Pratiques N°78, juillet 2017

François Dulac Psychiatre de service public Le pouvoir serait-il toujours du côté de ceux qui font taire les histoires ? Alors que pour soigner, il faut pouvoir s’entendre et faire de la place au vécu. Comment partager une vraie vision du soin, sans pour cela l’imposer et la rendre indiscutable ? Finalement, la difficulté à cerner le sujet : le soin, son essence et ses sens, nous indique la porte d’entrée. En cessant de vouloir expliquer à tout prix en imposant ma vision du soin, je renonce du (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°78 Essence et sens du soin

Lire aussi

N°78 - juillet 2017

La loi du silence

par Isabelle Busson
Isabelle Busson Un témoignage qui pose les questions éthiques de l’accompagnement d’un proche en état végétatif chronique appelé aussi état pauci relationnel, suite à une réanimation. Ma sœur Gina …
N°78 - juillet 2017

Contrefacteur, contre-docteur

par Marc Jamoulle
Marc Jamoulle Médecin de famille Au téléphone ce matin avec un de mes amis. Il a vu son cardiologue et son médecin traitant récemment. Je lui explique que les médicaments qu’il doit prendre pour …
N°78 - juillet 2017

Au-delà des apparences

par Marie Lucas
Marie Lucas Infimière Une infirmière s’interroge sur la beauté de son travail et sur le sens qu’elle peut donner à celui-ci. Socrate disait : « La seule chose que je sais, c’est que je ne sais rien. » …
N°78 - juillet 2017

Vous avez fait vos calculs ?

par Isabelle Canil
Isabelle Canil Orthophoniste Trois histoires, deux sur une orthophonie malade et désaxée, parce qu’on lui donne comme boussole des chiffres et des cotations, et une autre qui n’a rien à voir, lourde …