Un signifiant en marche !

par René Fiori, Pratiques N°80, février 2018

René Fiori Psychanalyste Si le mot marchandisation a été créé sur wikipedia, il n’a pas encore atteint à ce jour le Trésor de la langue française en ligne. La localisation de sa première occurrence semble se situer au début des années 2000, voire à la fin du XXe siècle. Son suffixe – ation –, adjoint au terme de marchandise, gomme par enchantement sa coloration néologique, comme s’il en était un dérivé naturel et depuis longtemps installé dans la langue. Cependant, il existait déjà (XVIe siècle) la série de (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°80 La marchandisation des corps

Lire aussi

N°80 - janvier 2018

Edito : La traque

par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard Médecin retraitée Combien celui-là ? 500 dollars Et celle-là ? 350 dollars Et le petit là, c’est son gosse ? Oui Combien ? 200 dollars Je te prends les deux pour 400. Top là pour 450 Un …
N°80 - janvier 2018

La privatisation du vivant

par Céline Lafontaine
Céline Lafontaine Professeure agrégée de sociologie à l’université de Montréal, auteure notamment de L’empire cybernétique. Des machines à penser à la pensée machine (Seuil 2004) et de La société …
N°80 - janvier 2018

Le prix de l’obéissance

par Sandrine Deloche
Sandrine Deloche Médecin pédopsychiatre Quand un symptôme de l’enfance tombe aux mains de logiques marchandes, l’économie du sujet passe sans surprise derrière les intérêts politico-financiers. …
N°80 - janvier 2018

La monnaie vivante

par Yann Diener
Yann Diener Psychanalyste Paris, 1970. L’inclassable Pierre Klossowski, traducteur de Kafka et de Nietzsche, exégète de Sade et de Fourrier, publie La monnaie vivante aux éditions du Terrain …