Psy au bord de la crise de nerfs

par Lionel Leroi-Cagniart, Pratiques N°99, décembre 2022

L’État se désengage. Il projette d’éliminer les postes de psychologues dans les structures publiques et, en échange, promet un remboursement des consultations dans les cabinets privés. Un transfert à bas coûts. Une promesse en trompe l’œil. Un tour de passe-passe.

Lionel Leroi-Cagniart, Psychologue du travail, Membre du réseau souffrance-et-travail.com Jusque-là, certaines mutuelles remboursaient en partie les consultations de psychologie en ajustant le montant de leurs remboursements aux tarifs pratiqués. Il n’est encore pas rare que ce montant soit de 60 €. Parfois limité à un nombre annuel de consultations. Le patient s’orientait directement, choisissait librement et s’impliquait simplement dans le suivi de son besoin avec le praticien de son choix. (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°99 Le soin déserté

Lire aussi

N°99 - octobre 2022

Parler ça ne sert à rien, si…

par Alexandre Zarea
« Parler, ça ne sert à rien. » Rares sont les patients qui l’affirment de façon si directe, mais ils nous font comprendre que certaines choses sont indicibles. Alexandre Zarea, Psychologue clinicien …
N°99 - octobre 2022

Tenir quand presque plus rien ne tient

par Aurore Gribos
Ces deux dernières années ont été éprouvantes pour les soignants qui quittent l’hôpital public. Mais ceux qui restent, quel désir farouche les tient ? Sans apporter de réponse, ce témoignage partage un …
N°99 - octobre 2022

Tchernobyl

par Jean Vignes
Le cœur en fusion du « prendre soin » enfoui sous la chape de béton de l’industrialisation reste une énigme. Qu’est-ce qui le fait battre encore ? Jean Vignes, Infirmier de secteur psychiatrique …
N°99 - octobre 2022

Gouverner par les budgets

par Roland Gori
Suite à l’enquête du Manifestepsy quant au changement de code de nomenclature d’activité ou code NAF des psychologues les incitant à se placer sous tutelle médicale, Roland Gori a réagi par le texte …