La santé : un fric de malade !

par Thierry Rouquet, Pratiques N°97, juin 2022

Si l’on s’en tient aux propos du locataire de l’Élysée, des personnes refusant de faire l’effort de traverser la rue pour pouvoir s’offrir un costume coûteraient un pognon de dingue à la société ! Insupportable ? Les propos, sans aucun doute ! Mais dans la réalité ?

Thierry Rouquet, membre du collectif l’Ardeur Que dire de ce « hold-up lent » auquel se livrent les élites tant politiques que financières depuis quarante ans qu’ils siphonnent à leur profit une partie des budgets alloués à la santé ? Retour sur une histoire qui, de la privatisation du service public de santé à la main mise de l’État sur la Sécurité sociale, nous coûte vraiment un « pognon de dingue » ! Ce 12 mars 2020, alors qu’une épidémie de coronavirus mettait à genoux les personnels de l’hôpital public, un (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°97 « La Grande Sécu que nous voulons »

Lire aussi

N°97 - avril 2022

DOSSIER

Les auteurs de ce numéro analysent les avantages de la Sécurité sociale à 100 % en termes de progrès pour les patients comme pour les soignants. Au-delà de l’aspect économique, c’est l’accès aux soins …
N°97 - avril 2022

MAGAZINE

Le magazine, très riche, aborde d’autres aspects du soin et de la politique de santé et nous permet de comprendre à quel point notre système marche sur la tête. La rubrique Idées donne la parole à …
N°97 - avril 2022

Santé : par ici la sortie !

par Pratiques. Les cahiers de la médecine utopique
Le second tour des élections présidentielles a accouché d’un nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron, après une confrontation annoncée depuis plusieurs années avec la candidate d’extrême-droite Marine Le …
N°97 - avril 2022

S’engager, toujours et encore

par Marie Rajablat
« Je peux me sentir Africaine, je peux me sentir Arabe, je peux me sentir Européenne mais pas moins que ça. Et c’est en ça que pour moi, les histoires de frontières n’ont pas de sens. » Ainsi parle …