La question ne se pose pas !

par Dominique Prime, Pratiques N°71, octobre 2015

Dominique Prime, Médecin généraliste. Ma prise de conscience en tant que généraliste – en milieu rural pendant 40 ans – citoyen, et père de famille, de la complexité du problème de la vaccinologie a débuté dans les années quatre-vingt par la conjonction essentiellement de trois facteurs. D’abord une observation personnelle, dérangeante : certains enfants développaient après une vaccination des manifestations allergiques : eczéma, asthme, bronchiolite, et cela très souvent aux mêmes dates, quinze jours (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°71 Question vaccinations...

Lire aussi

N°71 - octobre 2015

Petit bout

par Evelyne Malaterre
Évelyne Malaterre Malaterre Médecin généraliste. 2 kg 800. 2 mois. Un petit bout paisible dans les bras paternels. Une fois déshabillé apparaît la petite cuisse de Guillaume, prête pour les deux …
N°71 - octobre 2015

Une campagne scandaleuse

par Dominique Dupagne
Dominique Dupagne Médecin généraliste Conséquences et enseignements à long terme de la campagne de vaccination contre la grippe A/H1N1. La campagne de vaccination contre la grippe pandémique …
N°71 - octobre 2015

A la recherche de sources fiables

par Marc Gourmelon
Marc Gourmelon Médecin généraliste clinicien Exercer la médecine, c’est s’interroger à tout moment sur sa pratique. Le médecin doit faire bénéficier ses patients des dernières connaissances …
N°71 - octobre 2015

De l’outil à l’idéologie

par Jean-Pierre Laguens
Parler de « LA » vaccination traduit la tendance humaine à penser en termes d’universaux avec comme corrélatif quasi-automatique la tendance au manichéisme du « tout pour » ou « tout contre  …