L’esprit reste hors de prix

par Pascal Boissel, Pratiques N°80, février 2018

Pascal Boissel Psychiatre Dans un monde où tout devient marchandise, où le corps organique peut ici et là être évalué financièrement et être vendu en pièces détachées, l’esprit reste-t-il bien le lieu d’une irréductible et ultime résistance ? Nous pourrions parfois en douter. Le temps de cerveau disponible Petit retour dans le temps : en 2004, un directeur de TF1, la première chaîne de télévision de France, Patrick le Lay affirma : « Il faut que le cerveau du (...)

La Revue Pratiques réserve cet article à ses abonnés.

Pour lire la suite, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°80 La marchandisation des corps

Lire aussi

N°80 - janvier 2018

Edito : La traque

par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard Médecin retraitée Combien celui-là ? 500 dollars Et celle-là ? 350 dollars Et le petit là, c’est son gosse ? Oui Combien ? 200 dollars Je te prends les deux pour 400. Top là pour …
N°80 - janvier 2018

« Ces filles »

par Irène Mériaux
Irène Mériaux Gynécologue Quand j’ai commencé mon travail de médecin au sein d’une association de soutien aux prostituées marseillaises (Autres regards), je n’avais encore rien lu sur ce thème …
N°80 - janvier 2018

Corps à la découpe, quel prix ?

par René Fiori
René Fiori Psychanalyste Passer de la valeur au prix dégrade le corps au rang de marchandise. La dignité est-elle un rempart à ce mouvement généralisé ? La question selon nous gagne à être …
N°80 - janvier 2018

Quand le désir prend corps

par Éric Bogaert
Éric Bogaert Psychiatre retraité Tentative de distinguer les divers plans dans lesquels se déploie une question, comme toutes les questions humaines, dans l’espoir d’en permettre le repérage des …