En l’absence du médecin du travail

par Noëlle Lasne, Pratiques N°69, mai 2015

L’absence de médecin du travail dans l’entreprise a des effets dévastateurs sur l’état de santé des salariés et leurs droits en matière de prévention des risques professionnels. Le projet de réforme présente pourtant l’activité de celui-ci comme « un facteur de ralentissement de l’entreprise ».

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°69 Ces maladies que l’on pourrait éviter

Lire aussi

N°69 - mai 2015

Nous avons lu pour vous : « La médecine du tri, histoire, éthique, anthropologie », Cahiers du Centre Georges Canguilhem, n° 6

par Marthe Tournou
Guillaume Lachenal, Céline Lefève, Vinh-Kim Nguyen (sous la direction de), « La médecine du tri, histoire, éthique, anthropologie », Cahiers du Centre Georges Canguilhem, n° 6, éd. PUF, juin 2014 Ce …
N°69 - mai 2015

La santé du migrant s’épuise au travail

par Marguerite Cognet
Si, à l’arrivée en France, la santé des migrants est meilleure que celle des Français, leurs conditions de travail inversent cet écart. Et les difficultés d’accès aux soins et la discrimination …
N°69 - mai 2015

Soigner le travail de nuit

par Anne Perraut Soliveres
Les soignants de nuit à l’hôpital ont bien du mal à faire reconnaître la spécificité de leur travail et, a fortiori, faire comprendre à l’institution et obtenir d’elle les conditions qui leur …
N°69 - mai 2015

L’instrument de la santé au travail

par Patrick Dubreil
Patrick Dubreil, médecin généraliste Une méthode, celle d’Ivar Oddone, pour décrire le travail réel, prendre conscience de la distance entre celui-ci et le travail prescrit par l’employeur, passer du …