De Natashquan à Calais !

par Bernard Roy, Pratiques N°87, octobre 2019

Bernard Roy Infirmier et anthropologue Phd, professeur titulaire, Faculté des sciences infirmières, Université Laval, Québec Un « désert médical » ne signifie pas « désert de soins ». En Minganie, la présence des médecins, loin d’améliorer l’accès au système de santé, a plutôt contribué à l’effondrement de cette accessibilité. Tristement, dans nos sociétés hospitalo et médico-centrées, les lucratives et gourmandes corporations médicales, la health business, ont entièrement colonisé l’univers du soin, pour ne pas (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°87 Cherche médecin désespérément

Lire aussi

N°87 - octobre 2019

Faute de grives…

par Olivier Boitard
On mange des merles. Vous pouvez chercher désespérément un médecin, vous n’en trouverez pas. Quelques alternatives : Comme le recommande le ministère de la Santé, soignez-vous vous-même par la «  …
N°87 - octobre 2019

Que se passe-t-il ?

par Didier Ménard
Didier Ménard Médecin généraliste, adhérent du Syndicat de la médecine générale, président de la Fédération des maisons et des pôles de santé en Île de France (FémasIF) qui fait partie de la Fédération …
N°87 - octobre 2019

Territoires et accessibilité aux soins

par Guillaume Chevillard
Guillaume Chevillard Géographe, chercheur à l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) Les inégalités territoriales d’offre de soins entravent l’accès aux soins des …
N°87 - octobre 2019

L’influence du modèle économique

par Didier Ménard
Didier Ménard Médecin généraliste, adhérent du Syndicat de la médecine générale, président de la FémasIF (Fédération des maisons et des pôles de santé en Île de France) qui fait partie de la FFMPS …