Accompagner la fin de vie

par Sylvie Cognard, Pratiques N°66, juillet 2014

Être médecin de famille généraliste sous-entend d’accompagner les personnes que l’on est amené à suivre dans tous les moments de leur vie, y compris la mort qui ne saurait être occultée ou reléguée à des spécialistes des soins palliatifs.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°66 La fin de vie

Lire aussi

N°66 - juillet 2014

Les lanceurs d’alerte

par Sylvie Cognard
Gardiens de notre démocratie, les lanceurs d’alerte, s’ils sont désormais protégés par des lois, sont-ils pour autant devenus des « intouchables » ?
N°66 - juillet 2014

Spéculation sur l’hépatite C

par Martine Lalande
De nouveaux traitements de l’hépatite C sont proposés à des prix prohibitifs par une industrie pharmaceutique cupide et cynique. Comment s’y opposer ?
N°66 - juillet 2014

Non recours versus rustine

par Pierre Volovitch
Plus des trois quarts des personnes qui auraient droit à « l’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé » ne demandent pas à bénéficier de cette aide. Pourquoi  …
N°66 - juillet 2014

Monsieur F. vient de mourir

par Irma Bonnet, Jean-Marc Grynblat, Delphine Lombard, Jacques Vilar
De la difficulté d’accompagner les personnes en fin de vie dans un service de gériatrie, une réflexion d’équipe à quatre voix.