Une politique étrangère à la santé

La « lutte contre l’immigration irrégulière » est affichée comme une priorité nationale, et les conditions d’accès aux soins des étrangers sans titre de séjour sont progressivement restreintes par le législateur.

Marie Hénocq
responsable de la commission Migrants de la Cimade
et Arnaud Veïsse,
médecin, directeur du Comede


par Marie Hénocq, Arnaud Veïsse, Pratiques N°53, avril 2011

Lire aussi

N°53 - avril 2011

La liberté d’aller et venir

par Claire Rodier
Au moment où le souffle de la liberté et de la démocratie vient du Maghreb, il est plus que temps de faire de la Méditerranée un espace de partage et de libre circulation entre Nord et …
N°53 - avril 2011

Ouvrir l’espace

par Frédéric Launay
La formation ne se borne pas à faire des « têtes bien pleines ». Un regard critique et sans complaisance sur les pratiques désabusées des plus anciens peut préparer à s’engager pour défendre les valeurs …
N°53 - avril 2011

Naître où il ne faut pas

par Didier Ménard
Didier Ménard Médecin généraliste

 Conseil aux femmes enceintes d’origine étrangère séjournant de manière régulière sur le sol français.
 Surtout ne quittez pas la France, car si par malheur vous deviez …
N°53 - avril 2011

Résistances anarchistes en santé

par Claire Auzias
Faisant le lien entre culture du corps et émancipation, les anarchistes ont été pionniers en matière de santé, comme dans le domaine de la contraception.