Un mode de rémunération qui interroge ?

par Didier Ménard, Pratiques N°96, février 2022

Le paiement à l’acte est-il le bon modèle économique pour accompagner l’évolution du système des soins primaires ou, au contraire, son obstacle essentiel ?

Didier Ménard, médecin généraliste retraité Le 12 mai 2021, dans le cadre de la loi Santé de l’été 2019, une ordonnance améliorant le fonctionnement des Maisons de santé pluriprofessionnelles était publiée. Cette ordonnance permet le salariat de professionnels de santé au sein d’une MSP. Ceci était déjà possible à titre dérogatoire pour les infirmiers et infirmières de pratiques avancées (IPA). La raison essentielle de cette possibilité offerte à une organisation de la médecine (...)

La Revue Pratiques réserve cet article à ses abonnés.

Pour lire la suite, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°96 « Un pognon de dingue »

Lire aussi

N°96 - janvier 2022

— DOSSIER —

Dans un contexte de paupérisation de la population, les soignants, subissent depuis des lustres un appauvrissement des moyens au lit du malade (personnel en sous-effectifs, mal payé, mal traité) …
N°96 - janvier 2022

— MAGAZINE —

Le Magazine accueille l’actualité ainsi que les analyses des problèmes récurrents dans toutes les sphères de la santé.
N°96 - janvier 2022

A dingue, dingue et demi

par Frédéric Pierru
Le syntagme du « pognon de dingue » renouvelle la campagne de dénigrement de la Sécurité sociale. L’examen minutieux des chiffres montre que « la baleine » est dépecée par des intérêts qui ont …
N°96 - janvier 2022

On n’est pas tous dans le même bain

par Bernard Roy
Petite baignade dans des eaux troubles au creux desquelles sombre un système de santé appesanti par la gourmandise des fédérations médicales québécoises. Bernard Roy, Professeur titulaire, …