Sens interdit pour les migrants

par Claire Gekiere, Pratiques N°78, juillet 2017

Claire Gekiere Psychiatre Soigner des personnes migrantes est un parcours semé d’embûches, d’abord pour elles mais aussi pour les médecins. Il faut par exemple se rompre à l’exercice de la production de certificats : décrire le syndrome post-traumatique pour le dossier de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) puis pour celui de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA). Poursuivre pour les personnes déboutées avec la demande de titre de séjour dite « étranger malade », puis (...)

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°78 Essence et sens du soin

Lire aussi

N°78 - juillet 2017

La loi du silence

par Isabelle Busson
Isabelle Busson Un témoignage qui pose les questions éthiques de l’accompagnement d’un proche en état végétatif chronique appelé aussi état pauci relationnel, suite à une réanimation. Ma sœur Gina …
N°78 - juillet 2017

Les leçons du Distilbène

par Marie Kayser
Marie Kayser Médecin généraliste L’exposition in utero aux perturbateurs endocriniens influence-t-elle le neuro-développement et l’émergence de troubles psychiatriques ? C’est la question posée par …
N°78 - juillet 2017

Santé publique et politiques migratoires

par Jean-François Corty
Jean-François Corty Directeur des Opérations Internationales, Médecins du Monde La gestion de l’accueil des migrants en Europe provoque des effets sanitaires et sociaux inacceptables. La crise de …
N°78 - juillet 2017

Les écoutés

par Brigitte Tregouet
Brigitte Tregouet Médecin généraliste Créer et faire vivre une association de soins psychiques pour réfugiés - Récit d’une expérience. Au début des années 2000, lorsque des migrants principalement du …