Rester libre malgré les contraintes

par Pascale Giravalli, Hannah Sananes, Pratiques N°65, mai 2014

Urgence psychiatrique et enfermement carcéral : soigner et se soigner demande de pouvoir se projeter et nécessite un climat de confiance dedans/dehors qui permettrait d’aller plus tranquillement au devant des patients détenus.

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°65 L’urgence en médecine

Lire aussi

N°65 - mai 2014

Le désastre

par Marie Kayser
Désastre pour la santé des salariés, désastre pour la médecine du travail. C’est le témoignage du collectif des médecins du travail de Bourg en Bresse (1) à travers l’analyse de trois …
N°65 - mai 2014

Un médecin militant

par Jean-Robert Pradier
Un engagement qui s’est toujours inscrit du local au global, du quartier en France à l’autre quartier en Afrique, dans des relations internationales égalitaires pour l’émancipation et la santé de …
N°65 - mai 2014

Le chenil des vieillards

par Yacine Lamarche-Vadel
L’envoi de la personne âgée aux urgences « ne pouvant plus rester à domicile » est souvent perçu comme une solution de fortune, inadaptée et imposée à l’hôpital et à l’intéressée. Entrelacs de difficultés …