Fenêtre ouverte sur la médecine

Bruno Lombard, directeur administratif et financier, Le Monde Diplomatique

Depuis quinze ans, je lis Pratiques. Je suis directeur administratif et financier, littéraire d’origine avec une formation généraliste (Administration économique et sociale) créée pour permettre le dialogue entre les langages techniques et de travailler à des synthèses.
Je suis lecteur de presse économique, sociale, politique française et internationale, culturelle, spirituelle.
Donc rien à voir avec la médecine.
J’ai connu Pratiques parce que cette publication était adhérente de l’ONG Attac comme moi. Et un tiers m’avait demandé de les conseiller administrativement et commercialement.
À la lecture du premier numéro que j’ai eu entre les mains, je suis resté stupéfait. Alors que cette publication semblait médicale, je comprenais quasiment tout, les dimensions du traitement de l’information entraient dans mes centres d’intérêt. J’ai été frappé par l’actualité confrontée aux expériences.
Pour moi, Pratiques traite l’information de manière beaucoup plus large que la médecine, cet ensemble de techniques traitant des maux. Pratiques traite de l’être humain dans son intégralité, certes de sa santé et de ses composantes internes, mais aussi des contextes extérieurs qui y contribuent. L’être humain n’est pas seul, il est en lien avec les autres, fait partie de collectifs et est touché par son contexte (environnement, alimentation, hôpitaux, système économique, travail et/ou chômage,…). Il est aussi acteur, car il fait des choix pour lui et pour les siens qu’il accompagne, il peut subir ces conditions, comme il peut les assumer, lutter seul ou ensemble. C’est le formidable objet de Pratiques d’être à nos côtés sur ces chemins.
Certains numéros m’ont particulièrement marqué et je remarque que ces sujets ne sont jamais clos ; la rédaction les suit :
Choisir sa vie, choisir sa mort - > Autour de la mort, des rites à penser - > Fin de vie
Profession infirmière - > Infirmières la fin d’un mythe
Hold-up sur nos assiettes - > L’alimentation entre intimes et intox
Espaces, mouvements et territoires du soin - > Non au sabotage, l’accès au soin en danger - > Déserts médicaux : où est le problème ?
À côté du dossier principal, j’apprécie les rubriques régulières, Idées, Économie de la santé… qui donnent une continuité de traitement. Et la rubrique « Nous avons lu pour vous » nous guide quand nous souhaitons approfondir.

C’est pour tout cela, et bien plus encore, que je suis devenu un fidèle lecteur.

par Bruno Lombard, Pratiques N°72, janvier 2016

Documents joints

Lire aussi

N°72 - janvier 2016

Écrire pour partager

par Martin Winckler
Entretien avec Martin Winckler Propos recueillis par Anne Perraut Soliveres et Sylvie Cognard Pratiques : Comment en es-tu arrivé à écrire sur la médecine ? Martin Winckler : J’ai commencé à écrire …
N°72 - janvier 2016

Une analyse survoltée

par Willy Gianinazzi
André Gorz participe au séminaire sur la médecine qu’Ivan Illich organise à Cuernavaca (Mexique) à l’été 1974. Fort de son séjour, Gorz dresse un réquisitoire sur les inconséquences et les méfaits de la …
N°72 - janvier 2016

Principe de réalité

par Dominique Dupagne
J’ai toujours adoré le sous-titre de Pratiques : « Les cahiers de la médecine utopique ». Cette accroche poétique tranche avec les proclamations habituelles des revues …
N°72 - janvier 2016

La Cité radieuse

par Séraphin Collé
Un voyage interplanétaire dans le futur de la médecine générale.