1988

Sylvie Cognard
Médecin généraliste enseignante

Le monsieur m’a bien montré comment me servir de mon bel ordinateur, mais je n’ai jamais appris à taper sur un clavier. Je mets donc beaucoup de temps à écrire le résultat de ma consultation dans la case ad hoc, j’essaye avec deux doigts quand même et ce en cherchant chaque lettre et en me trompant souvent.

La chose occasionne de nombreux jurons proférés à haute voix, dont je m’excuse tout aussitôt auprès de la patiente ou du patient assis en face de moi. « Oh ben c’est pas grave Docteur, on comprend bien que ça doit pas être facile… »

La chose est également très chronophage, entraînant des retards surajoutés à ceux que j’avais naturellement…

Là aussi, je m’en excuse et demande que l’on m’appelle désormais Madame « En retard », les gens rigolent doucement avec moi après avoir engueulé vertement les secrétaires parce qu’ils ont attendu très longtemps.

Mauvaise place !


par Sylvie Cognard, Pratiques N°79, novembre 2017

Lire aussi

N°79 - octobre 2017

Un dimanche déconnecté

par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre supérieur infirmier, praticien-chercheure Il est dix heures ce dimanche matin lorsque, circulant dans un train entre Toulouse et Bordeaux, je surprends une …
N°79 - octobre 2017

Une réassurance connectée

par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard Médecin généraliste enseignante Athènes, novembre 2015 Nous sommes reçus par l’association KLIMAKA, une organisation non gouvernementale qui s’occupe, d’une part, de gens vivant à …
N°79 - octobre 2017

Une colère partagée !

par Sabrina Ali Benali
Sabrina Ali Benali Interne en médecine générale À la suite de la publication de vidéos sur les conditions de travail et de soin à l’hôpital, Sabrina Ali Benali a appris à ses dépens qu’il n’était pas …
N°79 - octobre 2017

Un logiciel collaboratif

par Patrick Ouvrard
Patrick Ouvrard Médecin généraliste, membre de la SFTG (Société de Formation Thérapeutique du Généraliste) Lien d’intérêt : fait partie de l’équipe de la SFTG travaillant sur le logiciel éO Les médecins de …