Accueillir des étrangers malades

par Georges Yoram Federmann, Pratiques N°72, janvier 2016

Neutralité dans le soin vous avez dit ? Peut-on rester politiquement neutre en soignant les plus pauvres et les sans-papiers ? Et cette posture n’est-elle pas au contraire hyperpolitisée, en ce sens qu’elle conforte l’orientation des pouvoirs en place ?

Accès réservé

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou

S'abonner

Abonnement à partir de 39€ avec accès immédiat aux articles.


Voir les offres d'abonnements

Commander ce numéro

Pratiques N°72 Quarante ans d’utopies... l’anniversaire

Lire aussi

N°72 - janvier 2016

Écrire pour partager

par Martin Winckler
Entretien avec Martin Winckler Propos recueillis par Anne Perraut Soliveres et Sylvie Cognard Pratiques : Comment en es-tu arrivé à écrire sur la médecine ? Martin Winckler : J’ai commencé à écrire …
N°72 - janvier 2016

De quoi Hippocrate est-il le nom ?

par Céline Lefève
Ce film entrelace des questions relatives au « devenir médecin » et à la réalité de l’hôpital français aujourd’hui.
N°72 - janvier 2016

Calais hors la loi

par Martine Devries
Comment résister devant cette menace, l’établissement officiel d’un État d’exception dans ce lieu où vivent dans des conditions matérielles atroces 6 000 personnes avec des histoires et des projets …
N°72 - janvier 2016

La Borde : une poésie au quotidien ?

par Catherine De Luca Bernier
Jean Oury nous a appris à comprendre les fous et à ne pas penser de manière binaire. On aimerait que le regard que l’on porte à l’autre à la clinique La Borde puisse faire reculer l’inhumanité qui …