Pratiques N°24 Le métier de médecin généraliste

Qui sont-ils ces médecins généralistes, aujourd’hui souvent critiqués, se plaignant de leurs conditions de vie, de quoi est fait leur métier ? Qu’est-ce qui les fait bouger, qu’est-ce qui les fait tenir ?

À leur fonction initiale : soigner les personnes dans le cadre intime de la consultation, les accompagner dans le combat contre la maladie, le vieillissement et la mort, s’ajoute un accompagnement dans la prévention et l’apprentissage des comportements de santé, un travail avec les autres professionnels du soin, la dénonciation et l’action sur des conditions de vie délétères pour la santé. Dans ce dossier, les auteurs veulent témoigner de leur plaisir comme de leurs difficultés dans le quotidien de leur exercice, et de leurs colères devant les inégalités sociales de santé. Ils affirment le rôle social du médecin généraliste, qu’ils refusent de cantonner à une forme de contrôle.

Dans le hors dossier

Dominique Prime reprend le danger des pesticides, Henri Pezerat examine la difficulté à faire reconnaître les cancers d’origine professionnelle. Dans la rubrique « Histoire de la médecine », Françoise Salaün nous fait découvrir les premières formations à l’éthique pour les internes de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris au XIXe siècle. Mario Pedretti, politologue, analyse le discours altermondialiste de la désobéissance civile en matière de santé. Denis Labayle poursuit la réflexion sur l’euthanasie après la mort de Vincent Humbert. Marie Pezé nous parle de l’augmentation du nombre de morts subites au travail chez les femmes,témoin des contradictions qu’elles doivent gérer.

À NOTER  : La case cochée en vert clair devant les articles indique que celui-ci peut être lu directement sur le site. Ce sont soit des articles en accès libre, soit des versions longues d’articles parus dans la revue.

Sommaire du N°24

Documents joints