Le sexisme à l’hôpital et à l’internat, ça suffit !

Le Syndicat de la Médecine Générale (SMG) dénonce les fresques murales sexistes et injurieuses à Clermont-Ferrand comme ailleurs.
Le SMG s’associe à l’indignation citoyenne, suite à la révélation de ces fresques représentant la mise en scène du viol de la ministre de la santé sur les murs de l’internat du CHU de Clermont-Ferrand. Même si cette fresque a depuis été effacée, il en existe bien d’autres qui subsistent çà et là, mettant en scène des scénarios humiliants et/ou violents.
Notre syndicat milite depuis toujours pour l’égalité, la défense des droits des femmes et contre toute forme de discrimination et d’atteinte à la dignité des êtres humains. Les comportements et les images sexistes, que certains d’entre nous ont eu à subir dans les internats, sont en tous points inadmissibles. Sous couvert de folklore et de catharsis, des comportements et discours discriminants voire humiliants ont lieu quotidiennement dans de nombreux internats français. Les hôpitaux, les médecins et tous les professionnels ne doivent plus tolérer ces actes violents, machistes et dégradants. Un viol toutes les 7 minutes en France, ça suffit ! [1]
Nous demandons aux gouvernants, décideurs politiques, syndicats et communautés hospitalières de réagir et de trouver des solutions concrètes pour mettre un terme à ces pratiques indignes de nos métiers de soignants.

vendredi 6 février 2015, par Philippe Lorrain


[1Chiffre donné par le collectif féministe contre le viol

Lire aussi

Un journaliste qui filme un contrôle violemment agressé par des agents de la RATP

29 novembre 2017
par Christiane Vollaire
Raphaël Godechot, journaliste indépendant, jeté à terre, a subi le 17 novembre dernier des violences policières pour avoir voulu porter secours à un migrant sans papiers lors d’un contrôle dans le …