En 1789, il aurait risqué la décollation. (1er octobre 2012)

Martial Saddier, « député du Mont-Blanc et du Décolletage », comme il se présente sur son site internet, élu UMP de la 3e circonscription de la Haute-Savoie, à déposé de nombreux amendements à l’occasion de la discussion au parlement de la loi de Cécile Duflot sur le logement social . Et parmi ceux-ci, l’amendement 444, qui propose que soient « également comptabilisés comme autant de logements locatifs sociaux les lits d’hôpitaux, de prison, de gendarmerie, de soins de suite et de réadaptation ». L’« exposé sommaire » par lequel il justifie sa proposition est que « les lits de ces structures doivent être comptabilisés dans le quota des 25% de logements sociaux, au regard de leur utilité éminemment sociale et des coûts supportés par les collectivités qui comprennent ces structures sur leur territoire ».
C’est pas bête, d’autant qu’ensuite on pourra demander à ces locataires de payer une taxe d’habitation.
C’est seulement que ça témoigne d’insalubrité publique.

lundi 1er octobre 2012, par Eric Bogaert

Lire aussi

Fin

11 juin 2015
par Eric Bogaert
Le psychiatre de secteur ne l’est plus. Enfin celui qui écrivait ce journal. Quant aux autres, ils font comme ils peuvent, entre résistance, autisme, et collaboration servile ou volontaire, c’est …

...) (9 juillet 2012)

9 juillet 2012
par Eric Bogaert
Décidément, les vacances ne sont pas propices au travail ! Cette chronique ferme une longue parenthèse de 5 semaines, pendant lesquelles je n’ai rien écrit pour ce journal. Ce n’est pas faute …

1er mai 2012 : soins psychiatriques sans consentement 1 (1, parce que là aussi, il y aura sans doute à y revenir)

1er mai 2012
par Eric Bogaert
Loi du 5 juillet 2011, article L.3211-2-1du code de la santé publique : Une personne faisant l’objet de soins psychiatriques (sans consentement) en application des chapitres II (sur demande d’un …

Dimanche 22 avril 2012, premier tour de l’élection présidentielle

22 avril 2012
par Eric Bogaert
Je ne sais pas pourquoi je me souvenais ces derniers jours d’une réunion rassemblant il y a un peu plus d’un an la directrice adjointe du centre hospitalier (psychiatrique, géré par un ESPIC : …