Vendredi 24 avril 2015 : rencontre-débat autour d’auteurs du n°68, « Autonomie » et santé

Vendredi 24 avril 2015 entre 19h et 22h

Entrée libre ! La rencontre sera accompagnée d’un pot afin de poursuivre les discussions en toute convivialité.


-  Locaux de Prescrire
-  Salle F-D
-  68-70 bd Richard Lenoir
-  75011 PARIS
-  M° Richard-Lenoir Ligne 5

L’autonomie se construit à partir d’un mouvement, individuel ou collectif, vers l’émancipation : viser l’autonomie, c’est se donner le choix de liens constructifs avec les autres, mais aussi de rompre ces liens lorsqu’ils deviennent aliénants.

Dans la santé, l’autonomie des personnes est toute relative. Affirmée par la loi, elle est souvent compromise par les pratiques et les systèmes qui contraignent les individus et les groupes. Il existe des inégalités d’accès à l’autonomie. Dévoyée par l’évolution comptable des systèmes de soin, l’appellation d’« autonomie » est souvent un prétexte pour abandonner les patients et les rendre responsables de ce qui relève en réalité des manquements ou des dérives décisionnelles. Or, c’est dans le lien que se situe le fait de soigner. Prendre soin de l’autre suppose, pour les soignants, de préserver ou restaurer son autonomie en l’accompagnant dans le respect de son libre arbitre.

Réfléchir sur les conditions d’une autonomie individuelle et collective peut alors devenir source d’une véritable solidarité.

samedi 25 avril 2015, par Les cahiers de la médecine utopique Pratiques

Documents joints

Lire aussi

Perception des risques en santé-environnement : l’exemple des pesticides

13 octobre 2020
Webinaire de la Société Francophone de Santé et Environnement Cette demi-journée a pour objectif de présenter quelques points de vue d’acteurs différents sur la perception des risques liés aux …

Un autre soin est possible : un documentaire sur le Village 2 santé !

4 octobre 2020
Benoît va effectuer un remplacement médical au Village 2 santé, un centre de santé communautaire, pluriprofessionnel et autogéré à Échirolles, dans la banlieue de Grenoble. Amel, étudiante en …