Se taire n’est pas éthique

Il faut soutenir le mouvement de grève des personnels des Établissements d’hébergement des personnes âgées (EHPAD) et des services à domicile.
À l’appel des syndicats CGT, CFDT, FO, Unsa, CFTC, CFE-CGC et SUD, et de l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA), une grève unitaire nationale sans précédent des personnels des EHPAD et des services à domicile est programmée le mardi 30 janvier « pour l’augmentation des effectifs, gage de l’amélioration de la prise en charge des résidents ». Les syndicats demandent notamment « aux pouvoirs publics, de remplir leur part du contrat : attribuer aux EHPAD les moyens correspondants ».

Soignants intervenant dans les EHPAD et travaillant avec les services de soins à domicile, nous constatons que les restrictions budgétaires et le manque de personnel entraînent des situations de maltraitance des personnes âgées et de souffrance des personnels qui essaient de faire leur possible dans des conditions impossibles.
Citoyens ayant des proches hospitalisées dans les EHPAD ou pris en charge par des services de soins à domicile nous constatons que souvent, faute de personnel en nombre suffisant, nos proches âgés n’ont pas les soins et l’attention que leur état requiert et auxquels ils ont droit. Le turn-over des personnels liés à leurs mauvaises conditions de travail et la suppression des contrats emplois aidés aggravent encore la situation.

La situation faite aux personnes âgées est un problème de société qui concerne tous les citoyens.

Se taire n’est pas éthique


lundi 29 janvier 2018, par Marie Kayser

Lire aussi

Être aux ordres ne fait pas partie des vœux de la psychiatrie publique

5 janvier 2018
L’Union Syndicale de la psychiatrie (USP) et le Syndicat des Psychiatres des hôpitaux (SPH) viennent de sortir un communiqué de presse commun pour dénoncer le rôle que l’état veut faire jouer aux …