CARE, ÉTHIQUE, SCIENCES SOCIALES : 10 et 11 Juin

LES 10 ET 11 JUIN 2010

Colloque international dans le cadre du programme ANR Travail du Care
-  Agence Nationale de la Recherche
-  Institut Marcel Mauss (EHESS-CNRS)
-  CURAPP (Université de Picardie, CNRS)
-  Philosophies Contemporaines (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

L’éthique du care fait entendre une voix différente, féminine peut-être, féministe surtout, en morale.
En attirant notre attention sur des phénomènes non perçus, ou minorés, en réclamant une attention publique et privée à des voix et revendications subalternes, la perspective du care conduit les sciences sociales elles-mêmes à déplacer et renouveler leurs approches, leurs questions, leurs objets et concepts traditionnels.

Ce colloque international, autour de figures éminentes de la réflexion sur le care aux Etats-Unis, vise à faire le point sur ces transformations, en compagnie des chercheuses et chercheurs qui se sont engagé-es dans ce travail du/sur le care.

Care, éthique, sciences sociales
Dans le prolongement de plusieurs rencontres internationales _ le colloque « Politiques du care », en 2007, publié en 2009 aux éditions Payot, le colloque autour de Martha Nussbaum, « Expressions morales publiques », en 2009, nous souhaitons faire le point sur les enjeux multiples que soulèvent les questions de care.
L’éthique du care, grâce notamment au programme ANR « Travail du Care »,commence à être mieux connue en France, en même temps que se sont plus clairement révélés les enjeux sociaux et politiques du care. Le mot « care » lui-même semble avoir acquis droit de cité.

Les nouveaux besoins liés aux transformations démographiques et des formes d’organisation du travail, les difficultés croissantes affrontées par les pourvoyeuses-eurs de care, la nécessité de renouveler les politiques publiques et sociales en matière d’aide à la personne, la proportion croissante des femmes dans les migrations internationales pour des emplois de care... toutes ces problématiques ont trouvé, dans la notion de care, un éclairage et une expression inédits, qui n’avaient pas de statut véritable dans les discussions sur le genre.

Les débats suscités par l’éthique du care, la mise en évidence des enjeux qu’elle fait apparaître modifient la perspective sur la philosophie morale, ont fait entendre une voix différente, féminine peut-être, et en tout cas féministe, en morale. Notre but est, dans le sillage de la réflexion éthique, de montrer comment la perspective du care transforme les approches traditionnelles en sciences sociales.

En attirant notre attention sur des phénomènes non perçus, invisibilisés, ou plutôt minorés, en réclamant une attention publique et privée aux voix et aux revendications d’humains subalternes, la perspective du care conduit à reconsidérer les frontières entre moral et politique, moral et social, privé et public. Il contraint à développer de nouveaux outils, donc de nouveaux concepts, pour la connaissance des phénomènes sociaux et politiques.

Les réflexions sur le care invitent les philosophies morale en politique, tout comme les sciences sociales, à déplacer et renouveler leurs approches, leurs questions, leurs objets traditionnels. Le but du colloque sera de faire le point sur ces déplacements, tout en confirmant les orientations de notre recherche : l’importance de la transformation (pratique et cognitive) opérée par l’éthique du care, l’examen attentif des situations concrètes où s’expriment les enjeux du care, la nécessaire pluridisciplinarité de tout travail sur le care.

samedi 12 juin 2010


pascale.molinier@cnam.fr

voir le détail du programme sur l’agenda de la rubrique « Femmes »

Lire aussi

Création d’un « Réseau Professionnel du Soin Particularisé »

16 mars 2018
Déclaration adoptée par l’assemblée du Forum Psy ayant réuni 109 participants le 7 janvier 2017 à Rouen, créant un « Réseau Professionnel du Soin Particularisé » L’appel au Forum Psy lancé pour sa tenue …

ANNULEE Rencontre-débat avec les auteurs du n° 80 sur le thème : La marchandisation des corps

27 février 2018
Le sujet de la marchandisation du corps est vaste, seuls certains aspects sont ici réfléchis. Le positionnement éthique qui guide ce dossier est le refus de l’exploitation d’autrui. La mondialisation …