Nouvelles de l’appel sur les pesticides

Vous avez signé l’appel « Pesticides, l’alerte des médecins de France métropolitaine et des Antilles » et nous vous en remercions. En préambule nous y affirmons « notre souhait que, face aux dangers de ces produits, des politiques agricoles, économiques et de santé publique soient enfin efficacement mises en œuvre ».

Nous avions donc choisi le 30 janvier, en pleine discussion parlementaire de la Loi d’avenir agricole, de l’alimentation et de la forêt (LAAF) pour le rendre public. Symboliquement nous avons décidé de tenir une conférence de presse au Sénat, afin d’interpeller et de rencontrer des parlementaires. Le matin même nous étions conviés par le député Gérard BAPT, organisateur du colloque « Pesticides : santé et biodiversité »à l’Assemblée nationale, à présenter l’appel des médecins (nous vous en avions rendu compte dans un précédent courrier, avec l’article du Monde y faisant référence).

C’est la mobilisation de chacun d’entre vous qui nous a permis de représenter plus de 1200 médecins ce jour-là, et soyez assurés que nous avions conscience du caractère un peu exceptionnel de la démarche. Ce n’est pas tous les jours que des médecins organisent et réussissent une prise de position sur un thème de Santé environnementale.

De nos échanges avec les parlementaires de plusieurs bords politiques, est donc sortie l’idée qu’il fallait traduire nos propositions en suggestions d’amendements. Nous avons laissé à d’autres, plus compétents, le soin d’apporter des critiques à la nécessaire transition agro-écologique. Nous avons centré nos remarques sur l’approche sanitaire et essayé de traduire les propositions que nous avions formulées (la partie concernant les perturbateurs endocriniens ne relève pas de la LAAF) : vous trouverez donc en PJ une version courte et une version plus argumentée des amendements présentés.

Si certains d’entre vous souhaitent adresser ces amendements à leur sénateur ou à leur sénatrice, cela ne pourra que renforcer notre action et nous vous engageons vivement à le faire.

N’hésitez pas à nous faire part de vos critiques, ou de vos encouragements ( !), nous vous tiendrons, quant à nous, au courant d’ici quelques semaines des avancées que nous aurons pu obtenir.

Pour les trois associations,

Docteur Pierre-Michel Perinaud, Président de l’AMLP

contact : contact@alerte-medecins-pesticides.fr

jeudi 27 février 2014, par Pratiques. Les cahiers de la médecine utopique

Lire aussi

Feuilletons les « Assises » pour la santé mentale et la psychiatrie / épisode 2

4 octobre 2021
Au lendemain de ces Assises, voilà le communiqué de presse publié par le Printemps de la psychiatrie. (voir l’épisode 1) La psychiatrie humaniste étouffée par la santé mentale des laboratoires …

Un autre triage est possible !

28 juin 2021
par Jean-Paul Gaudillière
Inventer la santé en commun – nationale et mondiale - oblige à repenser les modes de tri, leur imbrication, les niveaux auxquels ils s’effectuent et pour quelles raisons. Ce triage doit être pensé …

De l’innumérisme au sein de nos institutions ?

3 mai 2021
par Benoit Soulié
Benoit Soulié médecin généraliste (14) et maître de stage des universités Lutter contre l’innumérisme de la société civile et des professionnels de santé devrait être la priorité des autorités de …

Covid : et si on parlait santé ?

5 décembre 2020
par Marie Kayser
Marie Kayser Médecin généraliste Le 2 décembre 2020 Soigner n’est pas contraindre Prendre soin de soi et des autres, oui mais encore faut-il en avoir les moyens et ne pas être infantilisé.e.s. …