La loi protège le citoyen, lequel ?

Un malade schizophrène fait une fugue de son hôpital, il tue d’un coup de couteau un passant. C’est terrible de penser que l’on peut rencontrer sur son chemin une personne malade qui peut vous tuer. Le président Sarkozy réunit les ministres concernés et exige une loi pour réformer l’hospitalisation en psychiatrie. Connaissant la politique du gouvernement depuis ces dernières années, cela veut dire une loi qui enferme davantage. Le problème est complexe et nous savons que ce n’est pas la loi qui va résoudre le problème du suivi des malades schizophrènes. Mais il faut bien faire croire que le président et la loi protègent le citoyen.

Une femme sans papier est atteinte d’une maladie grave. Elle a déjà été hospitalisé pour cette maladie. Comme elle sans papier, elle ne peut travailler, elle est hébergée par un de ses concitoyens. Comme elle a donné cette adresse lors de sa dernière hospitalisation, et comme elle ne peut payer le forfait hospitalier, le service de recouvrement de la dette réclame l’argent au locataire, qui lui menace la femme de ne plus l’héberger si elle retourne à l’hôpital. Son état s’aggrave, elle finit par voir un médecin, mais il est trop tard, elle meurt dix jours après.

Ce sont des lois du gouvernement actuel qui ont conduit à cette dramatique situation. Il faut donc que le président Sarkozy, réunisse les ministres concernés pour « préparer sans délai une réforme en profondeur » (ce sont les mots du président) pour que les citoyens sans papiers ne meurent plus faute de soins.

Didier Ménard
Médecin généraliste

mardi 18 novembre 2008, par Didier Ménard

Lire aussi

Si Orwell avait eu la chance de décrypter les politiques de santé contemporaines

7 janvier 2022
par Marie-José Del Volgo, Frédéric Pierru
George Orwell fut un intellectuel, un journaliste et un militant engagé, dans la Guerre d’Espagne, dans la critique de la misère des mineurs, et surtout contre les intellectuels stalinistes à …

Feuilletons les « Assises » pour la santé mentale et la psychiatrie / épisode 2

4 octobre 2021
Au lendemain de ces Assises, voilà le communiqué de presse publié par le Printemps de la psychiatrie. (voir l’épisode 1) La psychiatrie humaniste étouffée par la santé mentale des laboratoires …

Journal d’épidémie

14 août 2020
par Benoit Marsault
Benoît Marsault, Psychiatre Heureusement que de journal, il n’y en a pas que de « télévisé »… Lundi 16 mars 2020 Hier s’est tenu le second tour des élections municipales. Il a fait très beau, « les …