La loi protège le citoyen, lequel ?

Un malade schizophrène fait une fugue de son hôpital, il tue d’un coup de couteau un passant. C’est terrible de penser que l’on peut rencontrer sur son chemin une personne malade qui peut vous tuer. Le président Sarkozy réunit les ministres concernés et exige une loi pour réformer l’hospitalisation en psychiatrie. Connaissant la politique du gouvernement depuis ces dernières années, cela veut dire une loi qui enferme davantage. Le problème est complexe et nous savons que ce n’est pas la loi qui va résoudre le problème du suivi des malades schizophrènes. Mais il faut bien faire croire que le président et la loi protègent le citoyen.

Une femme sans papier est atteinte d’une maladie grave. Elle a déjà été hospitalisé pour cette maladie. Comme elle sans papier, elle ne peut travailler, elle est hébergée par un de ses concitoyens. Comme elle a donné cette adresse lors de sa dernière hospitalisation, et comme elle ne peut payer le forfait hospitalier, le service de recouvrement de la dette réclame l’argent au locataire, qui lui menace la femme de ne plus l’héberger si elle retourne à l’hôpital. Son état s’aggrave, elle finit par voir un médecin, mais il est trop tard, elle meurt dix jours après.

Ce sont des lois du gouvernement actuel qui ont conduit à cette dramatique situation. Il faut donc que le président Sarkozy, réunisse les ministres concernés pour « préparer sans délai une réforme en profondeur » (ce sont les mots du président) pour que les citoyens sans papiers ne meurent plus faute de soins.

Didier Ménard
Médecin généraliste

mardi 18 novembre 2008, par Didier Ménard

Lire aussi

Aluminium vaccinal, quel impact chez l’enfant ?

22 mars 2020
par Dominique Le Houezec
Le Houézec Dominique Pédiatre Tous les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 sont soumis à une obligation vaccinale qui aboutit à réaliser des vaccinations rapprochées contre 11 maladies durant leurs …

Mediator©, pourquoi tant de morts ?

3 octobre 2019
Dès février 1977, la revue Pratiques, toute jeune revue indépendante sans moyens techniques importants, dénonçait le Mediator© (benfluorex) comme ayant une structure d’anorexigène et s’élevait contre la …

Minables !

4 juillet 2019
par Jean Vignes
Nous relayons ce billet d’humeur de Jean Vignes, infirmier retraité et ancien secrétaire de Sud santé sociaux. Pour comprendre pourquoi je vous envoie ce qui va suivre, il faut comprendre que je …

Où vont la Grèce et sa Santé ?

12 juin 2019
par Manolis Kosadinos
Manolis Kosadinos Psychiatre Dans cette période d’élections potentiellement fatales pour la Grèce, je m’interroge sur la pertinence du rapport du périple électoral que j’ai effectué en tant que …