La clinique de psychothérapie institutionnelle La Chesnaie en vente

Âme(s) à vendre !

C’est une clinique où se pratique la psychothérapie institutionnelle comme il y en 4 dans le Loir et Cher (et peut-être même encore en France). Enfin non, il n’y en a plus que 3. La clinique de Freschines a été achetée en 1993 par la Générale de santé, qui a délocalisé les lits pour créer une Maison d’accueil spécialisée, établissement médico-social, et vendu le chateau qui a été transformé en chambres d’hôtes pour touristes.
Le propriétaire et médecin directeur de la clinique de La Chesnaie, à Chailles, près de Blois, en âge de prendre sa retraite, la met en vente. La banque d’affaire parisienne sollicitée à cet effet a ouvert l’appel d’offre. Clinea, filiale d’Orpea, serait sur les rangs. Il y a peu d’espoirs que ce « groupe mondial … (orienté) sur la création de valeur … pour pérenniser (sa) croissance » se soucie de la psychothérapie institutionnelle, qui passe, elle, par soigner l’institution pour soigner les patients, comme elle est souvent (très, trop, approximativement) résumée.
Mais …
Les soignants souhaitent sauvegarder le lieu unique qu’est la Clinique de La Chesnaie en reprenant la clinique pour en faire une Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), c’est à dire une entreprise dont le Directoire est en partie élu, et dont les grandes orientations seront décidées de façon démocratique et collégiale en assemblée générale par les sociétaires : salariés, usagers bénéficiaires et partenaires extérieurs.
… comme il l’est développé sur le site des amis de La Chesnaie.

Chacun peut prendre part à cette aventure, qui est aussi une expérience psychiatrique, sociale, humaine, voire, dans la possible dystopie (au moins psychiatrique) à venir, humanitaire, en souscrivant une (ou des) part(s) sociale(s) de cette SCIC, d’une valeur de 100€ (Bulletin de souscription à télécharger).

Actualité du 05/08/2022
La création de la SCIC clinique de Chailles « La Chesnaie » devrait être votée lors de l’assemblée générale extraordinaire (AGE) de transformation de l’association « Les Ami·e·s de la Chesnaie » qui se tiendra le 5 septembre prochain à 18h à Chailles (41120).
Seuls pourront voter lors de cette AGE les membres de cette association.
Les personnes, physiques ou morales, qui souhaiteraient devenir sociétaires de la SCI peuvent s’acquitter des démarches à cet effet avant le 3 septembre 2022 : verser la somme correspondant à autant de fois 100€ que de parts sociales souscrites, puis remplir, signer (signature manuscrite exigée) et envoyer par voie postale le bulletin de souscription.
Les souscripteurs des 4 collèges de co-sociétaires de la SCIC, alors officiellement approuvés par cette AGE, pourront à la suite participer à la première AG de la SCIC.
Seuls pourront assister et voter lors de cette première AG les sociétaires ayant souscrit avant le 3 septembre 2022, mais il sera encore possible de souscrire des parts sociales au-delà de cette date.
Vous trouverez toutes informations, précisions, ainsi que les documents utiles et nécessaires (bulletin de souscription et formule de vote par procuration) en cliquant sur ce lien.

vendredi 8 juillet 2022, par Eric Bogaert

Lire aussi

La politique de l’autisme en France ou le retour tragique de la ligne Jdanov – Dépasser la haine.

10 août 2022
par Pierre Delion
Pierre Delion, psychiste J’ai longtemps hésité à écrire ce que vous allez lire, tant les préjugés actuels sont enracinés dans une doxa d’apparence scientifique qui n’admet aucune contestation : …

Suivi de la crise liée au Covid19

24 juin 2020
par Jessica Guibert
Jessica Guibert, médecin généraliste au village 2 santé à Echirolles, accepte de partager avec nous le résultat de ses recherches quotidiennes d’informations médicales et scientifiques sérieuses et ses …

Vignette clinique sur les méfaits de l’échelle de douleur

26 février 2018
par René Fiori
Une évaluation chiffrée de la douleur qui peut tuer ! Contre une métaphore parlante, et déterminante pour un diagnostic médical d’urgence, et qui peut sauver ? J1 le soir Mme X prend sa douche. …

La science médicale et l’oubli du patient

10 mai 2016
par Pascal Caboret
Avec le statut accordé à l’anatomie pathologique, la médecine anatomo-clinique remet sur pied ce qui marchait la tête en bas. Comme cela est bien joué ! En articulant le regard clinique avec une …