La DGS récidive avec la Tamiflu©

Après le Ministère de la Santé vers la population (spots radio et télédiffusés), c’est la Direction Générale de la Santé qui communique vers les médecins (via le Réseau Sanitaire et Social de Cégétel) qui en remet une couche… et là c’est le retour des « antiviraux », probablement Ostelnavir© ou Tamiflu©. On est revenu aux heures sombres de la calamiteuse campagne lors de la « pandémie » à virus A H1N1 de 2009.

Cette année c’est une épidémie classique à virus A H3N2, qu’on nous proclame de précocité et de virulence inhabituelles. Entre les diverses alertes, plus ou moins orange ou rouge, aux coups de vents, à la pollution atmosphérique, au grand froid, au risque de coupure de courant… et les dérives électorales du monde entier, ça entretien les gens dans l’inquiétude.

Eh bien non ! Cette année, comme en 2009, je ne prescrirai pas d’Ostelnavir© aux gens qui viennent me consulter. Que je sache, les laboratoires Roche n’ont pas fourni depuis 2009 d’études convaincantes qui me permettraient de le faire, et je m’en tiendrai à ce que j’ai pu lire en 2015 dans la Revue Prescrire [1] .

Philippe Lorrain, MG.

samedi 4 février 2017, par Philippe Lorrain


[1Voir la Revue Prescrire, p. 872, n° 385, novembre 2015.

Lire aussi

L’espérance de vie change depuis la COVID-19

15 décembre 2022
par Pierre Volovitch
Pierre Volovitch Économiste Note de l’auteur. Cet article est paru le 17 octobre dans Nature Human Behaviour Ci dessous un « résumé ». Tout ce qui n’est pas en italique est directement issu de l’article. …

Les psychologues dans la toile d’araignée des nudges du gouvernement

3 août 2022
par Roland Gori
Suite à l’enquête du Manifestepsy quant au changement de code NAF * des psychologues les incitant à se placer sous tutelle médicale Roland Gori a réagi par le texte suivant. Roland Gori …