L’Esprit du 11 janvier : illusion sincère !

L’Esprit du 11 janvier est « descendu » sur la classe politique. Cet Esprit républicain permet un nouvel élan, il fait taire les mesquineries, les égoïsmes, il réunit les Français dans la fraternité… Bon ! Cela ne fait de mal de le croire. Mais, soyons sérieux, et essayons de voir de manière pragmatique comment cet Esprit du 11 janvier peut-il réellement apporter des solutions à nos problèmes ... qui sont nombreux. Cet Esprit est-il en mesure de donner du courage politique ? Nous pouvons l’espérer et le croire. Alors, j’ai plusieurs propositions à faire.

S’agissant de la banlieue et de ses quartiers, d’où sont assez souvent issus les candidats au djihad, essayons de ne pas reproduire la même politique que celle mise en place après les émeutes de 2005. Il serait faux de dire que rien n’est fait, mais il ne faut pas confondre urbanisme de ravalement des façades et lutte contre les inégalités sociales. Il ne faut pas confondre promotion de la citoyenneté et service civique. Il ne faut confondre politique de sécurité, et oppression de la population, et il ne faut pas confondre accès aux droits avec impossibilité d’accès aux droits. Donc, je propose que l’Esprit républicain donne la parole aux habitants de ces quartiers dans d’authentiques conseils citoyens, et surtout, une fois que la parole s’exprime, qu’elle soit respectée.

Ensuite, je propose, comme je l’ai déjà écrit dans cette rubrique, de donner le droit de vote aux étrangers : il semble que cela soit excessivement difficile à faire ! Et pourtant, sans cela, pas de légitimité à parler de civisme, surtout aux enfants, dans nos écoles de la République. Il faut donc du courage, pour que l’Esprit républicain advienne !

Je propose de sortir de l’expérimentation tous les dispositifs qu’utilisent les associations pour travailler, c’est-à-dire de transférer au droit commun tous ces statuts précaires qui font le quotidien des travailleurs associatifs.

Je propose aussi que le journal de 20 heures arrête de stigmatiser la banlieue : là il va falloir beaucoup d’Esprit républicain.

Bon, cet Esprit républicain est-ce une réalité ou une illusion ? Peut-être une illusion sincère ? L’important c’est de savoir s’il est capable de porter le changement que nous attendons, notamment dans nos quartiers populaires. Une évidence s’impose : si rien n’est fait, avec ou sans Esprit républicain, la catastrophe est devant nous.


lundi 9 février 2015, par Didier Ménard

Lire aussi

Journal d’épidémie

14 août 2020
par Benoit Marsault
Benoît Marsault, Psychiatre Heureusement que de journal, il n’y en a pas que de « télévisé »… Lundi 16 mars 2020 Hier s’est tenu le second tour des élections municipales. Il a fait très beau, « les …

Les facs de médecine les plus indépendantes vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique

21 janvier 2017
par Paul Scheffer
Article de Paul Scheffer (Doctorant en sciences de l’éducation, laboratoire Experice, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis) pour le Formindep Déclaration d’intérêts Paul Scheffer déclare …

13 janvier : Conférence de presse du Formindep sur le classement des facs de médecine en fonction de leur indépendance

7 janvier 2017
Le SMG, qui s’est toujours mobilisé pour l’indépendance au niveau de la formation et de l’information et pour l’indépendance dans l’exercice du métier face aux lobbies pharmaceutiques, relaie cette …

Janvier 2011 : Quand la maladie professionnelle redevient comme au XIXe siècle un facteur de précarisation...

27 janvier 2011
par Elisabeth Pénide
Cas n°1 : EPICONDYLITE D chez un boucher prouvée par échographie le 06/09/2010 : toujours aucun courrier de la CPAM malgré les prolongations régulièrement transmises, pas d’Indemnités Journalières (IJ) …