Ils ont écrit : Le chrysotile, une variété d’amiante - Des études biaisées, des risques certains, par Henri Pézerat

article paru dans « Préventique-sécurité » n° 100 - juillet-août 2008
article complet en document joint

résumé
Scientifique reconnu, militant notoire du combat contre l’amiante, Henri Pézerat souligne le risque actuel d’un retour en force de l’amiante. L’une de ses variétés, le chrysotile, est présenté comme n’étant pas dangereux. Selon les partisans russes et québécois du matériau, ses fibres n’auraient pas une biopersistance (durée de vie) suffisante pour être cancérogènes.
Mais, à cet argument, Henri Pézerat oppose les avis des meilleurs spécialistes, analyse le produit, les conclusions des études
invoquées par les lobbies de l’amiante et conclue à leur absence de rigueur. La stratégie dénoncée par l’auteur a une dimension mondiale, puisqu’elle vise à empêcher son interdiction. On accordera dès lors à cet article une attention particulière.

jeudi 27 novembre 2008

Documents joints

Lire aussi

Éthique d’un médecin de famille

31 janvier 2018
Au travers de textes issus des 25 dernières années de sa pratique (1992-2017), l’auteur aborde l’éthique du soin, de la relation, de la prévention et de l’information. Le lecteur pourra saisir …

L’actu de l’Association Française pour la Réduction des risques liés à l’usage des drogues - Sommaire : RdR et Hépatite C - Les Formation de l’AFR - Salles de consommation

8 février 2011
www.a-f-r.org RdR et Hépatite C : les expériences qui marchent Suite à la Journée thématique de l’AFR “Hépatites C : Les projets existants qui fonctionnent" nous publions les vidéos des présentations …

Ils ont écrit : Le plan Alzheimer : Une lacune grave : Rien n’est prévu pour la prévention, par Henri Pezerat et André Picot

12 février 2008
L’analyse de deux toxico-chimistes, directeurs de recherche au CNRS : il n’est rien prévu pour développer la prévention dans le plan Alzheimer.

Ils ont écrit : Un médecin qui gêne, ou comment s’en débarrasser ! par Martine Devries

8 février 2008
Faire son métier de médecin généraliste en toute conscience est difficile face au mur de l’administration, d’autant plus lorsque l’on a un nom à consonnance …