Fusionner la CMU et l’AME

Proposition du Conseil National des politiques de Lutte contre la pauvreté et l’Exclusion sociale

Les députés avaient voté un droit d’entrée de 30 euros à l’AME, sans avoir lu le rapport de l’IGAS favorable à ce dispositif. Le CNLE préconise la levée immédiate de ces restrictions.

AFP avis du CNLE 5 juillet 2011

Le conseil national de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, qui conseille le premier ministre, prend position clairement pour la défense de l’AME, couverture maladie des étrangers en situation irrégulière.

Il va plus loin, déplorant que le rapport de l’IGAS, qui montrait l’intérêt de ce dispositif, n’ait pas été transmis à temps aux parlementaires qui ont voté à l’automne un droit d’entrée de 30 euros pour obtenir l’AME.

Le CNLE préconise la levée immédiate de toutes les restrictions d’accès à ce droit, et propose d’envisager la fusion entre la CMU complémentaire et l’AME en un seul dispositif « destiné aux plus démunis ».

Il suggère aussi de relever le seuil de la CMUc à hauteur du seuil de pauvreté à 60% du revenu médian, afin de « permettre à toutes les personnes vivant avec moins de 949 euros par mois de bénéficier d’une complémentaire santé gratuite ».

Rappelons que le dispositif de l’AME avait été mis en place dans le cadre de la loi de 2000 sur la couverture médicale universelle, grâce à l’action des associations (Médecins du monde et cie) qui préconisaient déjà sa fusion avec la CMUc pour les personnes aux ressources insuffisantes.

Une belle victoire pour tous ceux qui défendent depuis des mois l’accès aux soins pour tous, et en particulier pour les plus démunis.

samedi 9 juillet 2011


on peut lire aussi l’article du 6 juillet sur Nouvelobs.com : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20110706.OBS6592/l-aide-medicale-aux-etrangers-doit-etre-preservee.html

et l’article paru dans TSA, publication de l’actualité sociale
www.tsa-quotidien.fr

article TSA sur CNLE et AME

Documents joints

Lire aussi

Journal d’épidémie

14 août 2020
par Benoit Marsault
Benoît Marsault, Psychiatre Heureusement que de journal, il n’y en a pas que de « télévisé »… Lundi 16 mars 2020 Hier s’est tenu le second tour des élections municipales. Il a fait très beau, « les …

J’ai décidé de démissionner, car ce que je fais n’est plus éthique.

23 janvier 2020
Pr Agnès Hartemann, Cheffe du service de diabétologie à l’hôpital de la Pitié. « Le cauchemar a commencé quand on a commencé à nous dire : « Il va falloir que vous produisiez du séjour », alors qu’on …

Mediator©, pourquoi tant de morts ?

3 octobre 2019
Dès février 1977, la revue Pratiques, toute jeune revue indépendante sans moyens techniques importants, dénonçait le Mediator© (benfluorex) comme ayant une structure d’anorexigène et s’élevait contre la …

Protection de l’enfance : la concurrence sème la pagaille

20 mars 2019
La protection de l’enfance prend en charge les enfants et les adolescents en grande difficulté. La restructuration de ces services s’est faite sans réelles négociations avec les acteurs de terrain, …