« D’une rive à l’autre » menacé de fermeture

Le centre de l’association nantaise contre les violences sexuelles

Par manque de financements, l’association « D’une rive à l’autre » qui accueille les femmes victimes de violences sexuelles à Nantes risque de fermer son centre.

Depuis 1996, « D’une rive à l’autre », association féministe, analyse la violence comme un fait social produit par la domination patriarcale. Elle a développé un projet pilote pour l’éradication des violences sexuelles à travers quatre missions complémentaires : accompagnement et soin en lien avec la loi pour les personnes victimes et celles de l’entourage quand il est soutenant, formation, prévention et recherche.
Pour se reconnaître comme victime sans tomber dans la victimisation, il faut des lieux de reconstruction.
2010 année de la « grande cause nationale contre les violences faites aux femmes » ?…et ce lieu « D’une rive à l’autre » est en passe de disparaître !

Devant l’urgence, le comité de soutien lance un appel :

-  Parce que 50.000 femmes sont violées chaque année en France (cf enquête ENVEFF) ce qui, rapporté à l’agglomération nantaise, représente 2500 femmes,
-  Parce que j’ai été agressée sexuellement, parce que j’ai été violée,
Parce que je suis la mère, l’avocate, le médecin, l’infirmière scolaire, l’assistante maternelle, l’animateur du centre de loisirs ou du club sportif, la voisine, etc. d’une personne violée,
-  Parce que je suis la-le militant-e d’une association,
-  Parce que je me sens concerné-e
-  J’ai besoin d’un lieu visible, pérenne, gratuit, professionnel pour être accompagnée, avoir des soins.
-  J’ai besoin d’un lieu visible, pérenne, gratuit, professionnel pour m’informer et me former, comprendre l’origine de la violence.

Je demande que les moyens nécessaires soient attribués à l’association
« D’une rive à l’autre » pour répondre aux besoins et développer ses missions.

pétition d’une rive à l’autre

dimanche 5 décembre 2010


Associations déjà signataires (liste en cours…) : Espace Simone de Beauvoir Nantes, la section nantaise de la Ligue des Droits de l’Homme, le comité Femmes solidaires Nantes

Documents joints

Lire aussi

Présentation de L’odeur de Mayotte : une clinique des frontières

20 novembre 2022
Patricia Janody exerce la psychanalyse, et la psychiatrie en CMPP et en BAPU. Psychiatre fraîchement débarquée à Mayotte pour un remplacement, Patricia Janody découvre l’odeur caractéristique de …

Rencontre du SMG : Vers le 100 % Sécu, passons à l’action !

16 novembre 2022
Rencontre du SMG : Vers le 100 % Sécu, passons à l’action ! Le SMG pense qu’il est temps de passer à l’action, d’inventer les moyens pour reconquérir la Sécu, restaurer ses principes fondamentaux et …

Roland Gori : une époque sans esprit à la Criée les 18 et 19 novembre 2022

3 novembre 2022
 La France qui se lève tôt n’a plus le temps d’analyser ses rêves. Roland Gori Projection / Ciné-débat La Criée a le plaisir d’inviter Roland Gori pour deux événements exceptionnels : la diffusion du …

Le travail au péril de la santé – Retour sur un demi-siècle de luttes

15 octobre 2022
Conférence : Le travail au péril de la santé – Retour sur un demi-siècle de luttes le samedi 5 novembre 2022 à 15 heures Après mai 1968, l’amélioration des conditions de travail devient une …