Pesticides et maladie professionnelle

Après l’intoxication d’une employée d’une entreprise de viticulture en
Dordogne, et la « faute inexcusable » de son employeur reconnue par la
justice
(http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/11/pesticides-la-faute-inexcusable-d-un-employeur-viticole-reconnue_4400130_3244.html
), un nouveau pas pourrait être franchi vers la reconnaissance de
nouvelles maladies professionnelles, à travers le jugement qui sera
rendu demain par le tribunal des affaires de la sécurité sociale de
Saint Brieuc, où il est notamment question d’hypersensibilité chimique
multiple (article en pièce jointe).

Pour info, ci-dessous un lien vers le compte-rendu d’un colloque sur les
maladies de l’hypersensibilité, co-organisé par le RES, en 2010 :
http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2011/02/actes_colloque_hypersensibilit%C3%A9_210410.pdf

Cordialement,

pour l’AMLP,
Joseph Mazé

mercredi 4 juin 2014, par les cahiers de la médecine utopique pratiques

Lire aussi

Proposition de loi sur le burn-out

21 février 2018
par Alain Carré
L’assemblée Nationale a rejeté, jeudi 1er février 2018, la proposition de loi N° 156 « sur le burn-out visant à faire reconnaître comme maladies professionnelles les pathologies psychiques résultant de …