Manifeste des médecins solidaires

Rapport Laurent relatif à l’activité libérale à l’Hôpital : PAS DE CHANGEMENT POUR LESPASSEMENTS !

La commission dirigée par Mme Dominique LAURENT, conseillère d’Etat, chargée de mission sur l’activité libérale à l’Hôpital, vient de remettre son rapport à Mme Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé.

Suite à ses travaux menés durant 7 mois, qui lui ont permis d’auditionner de nombreux partenaires (dont des usagers et des praticiens), les conclusions de son rapport soulignent la nécessité pour l’Hôpital :

-  de conserver « à tout prix » en son sein les 2000 médecins dépasseurs qui font une « médecine de qualité supérieure à leurs confrères », qui « rehaussent le niveau de l’hôpital » et qui risqueraient de fuir dans le privé si les dépassements étaient supprimés ;

-  de faire passer à un second plan les difficultés d’accès aux soins pour les usagers, notamment dans les secteurs où la médecine en secteur 1 se raréfie.

Les questions relatives aux modes et aux niveaux de rémunération des médecins, à la définition claire de tarifs excessifs restent sans réponse.

Ce rapport est en complet désaccord avec la déclaration solennelle de l’’Assemblée générale de l’ONU du 12-12-2012, cosignée par la France ; dans sa résolution « Vers une couverture sanitaire universelle » elle a appelé « chaque état membre de l’ONU à éviter de recourir au paiement direct des soins par les usagers et à financer leur système de santé par le biais de mécanismes plus équitables et solidaires ».

Le MMS prend acte de ce manque d’ambition solidaire, qui méprise l’opinion publique largement majoritaire dans son opposition aux dépassements d’honoraires médicaux.

Les citoyens de France ne sont pas très heureux d’apprendre qu’ils vont sans doute continuer à financer de leurs poches l’augmentation de revenus d’une petite partie des médecins hospitaliers, et qu’ils risquent d’être victimes d’une double peine quand ils seront malades.…

Les médecins solidaires, qui pratiquent des tarifs clairement remboursés et qui représentent 75% de l’ensemble des médecins, ne sont pas ravis de constater qu’ils font une médecine de qualité jugée inférieure et que leur sagesse tarifaire ne soit pas reconnue politiquement par un gouvernement à prédominance socialiste.

Pour le MMS ( manifeste signé en 2012 par 610 médecins ), son comité de pilotage :

  • Dr Bernard COADOU médecin généraliste et hospitalier retraité, Bordeaux
  • Pr Jean Claude FAVAREL-GARRIGUES médecin hospitalier retraité, Bordeaux
  • Dr Philippe GASSER psychiatre Uzes
  • Dr Marie KAYSER médecin généraliste retraitée, St Jean de Boisseau
  • Dr Jean-Luc LANDAS médecin anesthésiste réanimateur, Nantes
  • Dr Baptiste LUACES médecin généraliste, Port Ste Marie
  • Dr Didier MENARD médecin généraliste, St Denis (93) à contacter au : 0614555478

lundi 15 avril 2013

Documents joints

Lire aussi

La santé dans tous ses états : penser et agir pour les droits !

5 avril 2018
23e université d’automne de la ligue des droits de l’Homme : « La santé dans tous ses états : penser et agir pour les droits ! » La « santé » est en tête de liste des préoccupations dans les différentes …

Manifeste des médecins indignés – Pétition de soutien au Docteur Bonnemaison

14 février 2016
par Marie Kayser
La revue Pratiques relaie le Manifeste des médecins indignés – pétition de soutien au Docteur Bonnemaison. Voir aussi : Loi sur la fin de vie. Vote à l’Assemblée le 27 janvier après accord de la …

Débats à propos de l’envoi du manifeste des médecins indignés

14 février 2016
par Marie Kayser
L’envoi du manifeste des médecins indignés en soutien au Docteur Bonnemaison a entraîné des débats sur une liste de soignants, nous reproduisons ci-dessous ces échanges avec l’accord de leurs auteur-e-s …

Non aux dépassements d’honoraires : des médecins appellent leurs confrères à les rejeter.

12 août 2012
« OUI à la Santé Solidaire, NON aux dépassements d’honoraires » : 111 médecins Girondins invitent les Médecins de France à les rejoindre. En 2010, 29% des Français ont renoncé à des soins en raison de …