Les moutons de Panurge

Autant le dire tout de suite, afin que cela soit clair, il n’est pas nécessaire d’attendre la fin des négociations conventionnelles entre les syndicats médicaux et l’Assurance maladie : le prix de la consultation chez le Médecin Généraliste va augmenter de 2 ou 3 euros. Madame la Ministre après sa catastrophique gestion du tiers payent n’a plus les moyens de faire autrement que de céder à cette revendication passéiste.

Cela va satisfaire, en partie, les syndicats corporatistes qui pourront se retourner vers leurs électeurs et dire haut et fort, nous avons fait plier l’Assurance Maladie ! ce qui n’était pas facile dans la situation économique actuelle du pays. Les Médecins généralistes vont adhérer à ce satisfecit sans mesurer à quel point cette négociation est mortifère pour la Médecine Générale Libérale.

Je pense que c’est une grave erreur que cette augmentation du prix de la consultation et à cela plusieurs raisons. Le budget est contraint ce qui sera donné pour la consultation ne le sera pas pour l’organisation des soins.
• Chacun sait aujourd’hui que la médecine libérale traverse une crise qui met en péril son existence, puisque les jeunes générations ne souhaitent plus suffisamment s’engager dans cette forme d’exercice pour renouveler l’offre de soins libérale.
• Chacun sait que les besoins de santé de la population déterminent une transition épidémiologique qui impose de repenser l’organisation de l’offre de soins pour la transformer en offre de santé. Il nous faut répondre au défi des maladies chroniques et au vieillissement de la population.
• Chacun sait que c’est le moment, après il sera trop tard, d’investir sur le virage ambulatoire de l’organisation de l’offre de santé en ville.
• Chacun sait que l’exercice solitaire des soins n’est plus en capacité de répondre à tous ces défis.
• Chacun sait que l’avenir de la médecine générale libérale passera par l’organisation de l’offre de santé en Équipe de Soins Primaires.
• Chacun sait que de nouvelles missions et responsabilités s’imposent à la médecine générale libérale dans l’organisation territoriale de l’offre de santé.
• Chacun sait que le système de négociations conventionnelles date du siècle dernier et n’est plus adapté à la réalité d’aujourd’hui.

Chacun sait… et pourtant nous nous acheminons vers le rien changer et tels les moutons de ce bon Panurge sauter à la mer pour mieux disparaître.

lundi 16 mai 2016, par Didier Ménard

Lire aussi

Âme(s) à vendre ! (3)

17 octobre 2022
par Eric Bogaert
Actualité du 6 septembre 2022 : Juste avant l’AG du 5 septembre, tombait l’information que le propriétaire de la clinique était entré en « négociations exclusives » avec la Fondation L’Élan retrouvé pour …

La politique de l’autisme en France ou le retour tragique de la ligne Jdanov – Dépasser la haine.

10 août 2022
par Pierre Delion
Pierre Delion, psychiste J’ai longtemps hésité à écrire ce que vous allez lire, tant les préjugés actuels sont enracinés dans une doxa d’apparence scientifique qui n’admet aucune contestation : …

Feuilletons les « Assises » pour la santé mentale et la psychiatrie / épisode 2

4 octobre 2021
Au lendemain de ces Assises, voilà le communiqué de presse publié par le Printemps de la psychiatrie. (voir l’épisode 1) La psychiatrie humaniste étouffée par la santé mentale des laboratoires …

Le Titanic et les canots de sauvetage : Journal de bord d’un centre de vaccination

2 mai 2021
par Brigitte Tregouet
Brigitte Tregouet Médecin généraliste Semaine 1 Le mardi 12 janvier à 23 heures, je reçois un mail de notre toute nouvelle CPTS, Communauté professionnelle territoriale de santé : « suite à la …