La table du bureau, derrière ou à côté ?

Comment installer le bureau de consultation ? Comment favoriser l’écoute, sortir d’une conception du soin où ce serait le médecin qui assénerait sa science, et où le savoir du patient ne serait pas pris en compte ? Dans les années 70, il est apparu à beaucoup que la première chose, c’était de ne pas être caché derrière son bureau. Il y a eu les tables carrées posées à l’angle de la pièce, avec les deux chaises perpendiculaires, une pour le patient, une pour le médecin. Il y a eu les tables en demi-lune, les tables complètement rondes quand le volume de la pièce le permettait.

A l’époque, il n’y avait pas d’ordinateur. Les questions étaient d’avoir assez de place pour poser le dossier, pour trier les résultats d’examens, et les courriers. En fait, souvent écrire sur ses genoux pour rester bien dans le regard de l’autre, s’ajuster au rythme de la discussion, rester dans le charnel de la démarche. Pouvoir avoir un échange comme si on était aussi dans un salon, un bistrot.

Un détail, avec ce dispositif, en tant que femme, l’impossibilité de la minijupe puisqu’on n’était pas cachée et la nécessité de la pudeur pour ne pas être parasitée par des questions de séduction.

Le divan d’examen, lui, bénéficiait de deux versions, celle où il était bien à côté de l’espace de la discussion, et celle où il était séparé par un paravent, voire dans une pièce attenante.

Mais cela est un autre débat.

vendredi 26 septembre 2014, par Elisabeth Maurel-Arrighi

Lire aussi

Âme(s) à vendre ! (3)

17 octobre 2022
par Eric Bogaert
Actualité du 6 septembre 2022 : Juste avant l’AG du 5 septembre, tombait l’information que le propriétaire de la clinique était entré en « négociations exclusives » avec la Fondation L’Élan retrouvé pour …

La politique de l’autisme en France ou le retour tragique de la ligne Jdanov – Dépasser la haine.

10 août 2022
par Pierre Delion
Pierre Delion, psychiste J’ai longtemps hésité à écrire ce que vous allez lire, tant les préjugés actuels sont enracinés dans une doxa d’apparence scientifique qui n’admet aucune contestation : …

Âme(s) à vendre ! (2)

5 août 2022
par Eric Bogaert
Actualité du 05/08/2022 : La création de la SCIC clinique de Chailles « La Chesnaie » devrait être votée lors de l’assemblée générale extraordinaire (AGE) de transformation de l’association « Les Ami·e·s de …

Les psychologues dans la toile d’araignée des nudges du gouvernement

3 août 2022
par Roland Gori
Suite à l’enquête du Manifestepsy quant au changement de code NAF * des psychologues les incitant à se placer sous tutelle médicale Roland Gori a réagi par le texte suivant. Roland Gori …