La maternité des Lilas en danger

Créée en 1964, la Maternité des Lilas a accompagné des milliers de femmes et d’hommes dans le respect de leur choix. Elle leur a permis d’accueillir leurs enfants avec humanité et en toute sécurité, elle les a aidés à affirmer sans culpabilité leur droit à décider d’avorter.

Ancrée en Seine Saint Denis, la Maternité des Lilas est une maternité de proximité de type I. Elle assure en moyenne 1700 naissances et 1200 IVG par an.

Le personnel de la maternité des Lilas est profondément attaché aux valeurs défendues par l’institution depuis plus de quarante cinq ans. La qualité du travail que toutes et tous s’efforcent d’accomplir explique la très grande satisfaction des femmes, des couples que nous accompagnons sur le chemin de la parentalité depuis 47 ans. La maternité des Lilas a une histoire riche, un passé et un présent militant. Elle reste un lieu emblématique.

Cependant, nous travaillons depuis 1964 dans les mêmes locaux. Nos capacités d’accueil sont insuffisantes en regard de l’augmentation de l’activité. De plus, la mise en conformité de l’établissement compte tenu des exigences réglementaires qui évoluent constamment a atteint ses limites. Ainsi, depuis 2007, nous élaborons un projet de construction d’une nouvelle structure sur un terrain tout proche de la maternité actuelle.

Ce projet vital nous permettra de poursuivre notre mission et d’assurer aux femmes et aux couples la meilleure qualité de prise en charge. Quatre années de travail et près de 1,6 Millions d’euros déjà investis sur ce projet pour lequel nous avions obtenu l’accord et le soutien de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales du 93 (DDASS), de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation IDF (ARHIF), Mission Nationale d’Appui à l’Investissement Hospitalier (MAINH), du ministère de la santé (Madame Roselyne Bachelot) ainsi que de tous les politiques directement concernés : la Mairie des Lilas, le Conseil Général de Seine St Denis, la Région IDF. L’élaboration du projet est arrivée à son aboutissement, la première pierre devait être posée en septembre 2011.

Malheureusement l’Agence Régionale de Santé (ARS, qui a récemment remplacé l’ARHIF) remet en cause les engagements antérieurs. Tout est arrêté, c’est le silence et la porte ouverte aux rumeurs des plus pessimistes. Les ARS, véritable bras armé de la loi HPST, dont le seul objectif est la rentabilité financière mettent à mal tout le système de santé dont la conséquence ne peut-être qu’une régression dans la qualité des soins : fermetures des unités de proximité, regroupement en énormes pôles hospitaliers, réductions drastiques du personnel.

Des actions s’engagent sur tout le territoire pour lutter contre ce rouleau compresseur, la santé n’est pas une marchandise ! Le personnel de la Maternité s’associe totalement à ces luttes et exige une réponse quant à son avenir. Il ne fait aucun doute que la remise en cause du projet de reconstruction de la Maternité des Lilas signe à court terme sa fermeture.

Nous appelons tous les usagers de la Maternité des Lilas, toutes les associations, tous les syndicats et partis politiques, toutes les citoyennes et tous les citoyens inquiets de constater la dégradation du système de santé en France et la disparition de structures de proximité comme la Maternité des Lilas à nous soutenir.

Le 93, département déjà sinistré, ne sera pas une nouvelle fois privée d’une maternité et d’un CIVG.

La Maternité des Lilas VIVRA !

collectif maternité des Lilas
pétition maternité des Lilas

lundi 20 juin 2011

Documents joints

Lire aussi

Covid-19 et échec de la « machine à soigner »

11 juillet 2021
par Frédéric Pierru
Frédéric Pierru Chercheur en sciences sociales et politiques CNRS CERAPS-Université de Lille Chercheur associé au LISE - Conservatoire National des Arts et Métiers Membre du Comité scientifique de …

Le Titanic et les canots de sauvetage : Journal de bord d’un centre de vaccination

2 mai 2021
par Brigitte Tregouet
Brigitte Tregouet Médecin généraliste Semaine 1 Le mardi 12 janvier à 23 heures, je reçois un mail de notre toute nouvelle CPTS, Communauté professionnelle territoriale de santé : « suite à la …

Aveugles et Sourds

28 février 2021
par Marc Gourmelon
Marc Gourmelon Médecin, membre du collectif Cancer Rose Où en sommes-nous aujourd’hui en France, avec le dépistage du cancer du sein par mammographie chez les femmes âgées de 50 à 74 ans sans risque …

Analyse du Ségur, des mesures vraiment historiques ?

11 décembre 2020
Comme chaque année, c’est la période de l’examen du nouveau Projet de loi de Financement de la Sécurité sociale à l’Assemblée nationale (adopté en 1re lecture ce 27 octobre). Compte tenu des défaillances …