Quelques éléments de réflexion pour Pratiques

La rédaction partage avec ses lecteurs fidèles ou occasionnels ces liens vers les nombreuses contributions d’auteurs qui nourrissent son travail et l’aident à penser. Nous ne relayons que les articles en accès libre, ce partage ne saurait donc être exhaustif.

Le 2 mai 2020
-  Non-confinement : Aux origines de l’exception suédoise

Le 1er mai 2020
-  Mortalité en EHPAD : L’Allemagne avait déjà exporté ses « vieux » depuis longtemps.
-  Handicap et confinement : « On se sent abandonné »
-  Le coronavirus se diffuse-t-il par la ventilation ? Différence entre gouttelettes et aérosols ?

Le 30 avril 2020
-  Les philosophes face à la maladie
-  Maladie professionnelle : Le Covid-19 enfin reconnu en maladie professionnelle pour les soignants, mais pas pour les autres
-  De quelle façon ces maladies émergentes sont-elles typiques de notre époque, de "l’anthropocène" ? : Covid-19 ou la chronique d’une émergence annoncée
-  La Revue de presse des idées | La bourse et la vie.

Le 29 avril 2020
-  Chronique « Vu de l’hôpital ». Histoires à suivre.
-  Le prix de la santé. Hôpital en crise : la faute au système
-  « Le pouvoir prend les Français pour des abrutis »
-  Prévention. Peut-on vraiment espérer un vaccin ?

Le 28 avril 2020
-  Le CHU de Nancy, symbole de la désorganisation managériale de l’hôpital public
-  La Revue de presse des idées. Confiance et responsabilité.
-  Solidarité ou travail gratuit ?
-  Colère ! Les soldats ont des armes. Nous, on a des sacs-poubelle.
-  Philosophie. L’épidémie mondiale comme catastrophe intime.

Le 27 Avril 2020
-  Qu’est-ce qui est essentiel ? La crise du covid a bouleversé nos vies, y redéfinissant l’essentiel.
-  André Comte-Sponville : « Laissez-nous mourir comme nous voulons ! ». Un peu là et une suite ici.
-  De la protection de la santé à la surveillance sans limite
-  Nous sommes mortels. Marie de Hennezel : "Cette prise de conscience brutale que nous sommes mortels change notre rapport à la mort"
-  Quelles conséquences psychiatriques de l’épidémie ?
-  Économie d’après. Thomas Piketty, économiste : « Il faut rétablir l’Impôt sur la fortune »
-  Traçage : "Ce n’est pas le numérique qui pose question, mais notre capacité à penser le bien commun"
-  La Covid-19 et les mesures prises pour lutter contre cette pandémie bouleversent nos rapports humains…
-  Coronavirus : Regards de l’EHESS

Le 26 avril 2020
-  Chez soi ou en EHPAD : vieillir dans la dignité
-  Santé et/ou économie : le dilemme du déconfinement
-  Trafic d’animaux vivants. La lente évolution de la Chine

Le 25 avril 2020
-  Les philosophes face à la maladie

Le 24 avril 2020
-  Santé et économie, les frères ennemis. Et si l’arrêt de l’économie n’était pas tout aussi coûteux ?
-  Intéressant. L’oisiveté sauvera-t-elle le monde ?
-  Comment penser la science d’après.
-  On parle très mal des vieilles et des vieux, c’est même le gros malaise

Le 23 avril 2020
-  Solidarité et débrouille. Une solidarité cousue main.
-  La décision politique et la santé publique au temps de l’incertitude. Avec Edgar Morin, Didier Sicard...
-  Solidarités citoyennes : les coopératives d’habitants plus fortes pendant le confinement
-  Face au virus : puissance et impuissance du politique
-  Soigner le malade ou la maladie ?

Le 22 avril 2020
-  Barbara Stiegler : “la crise sanitaire actuelle est le pur produit du néolibéralisme”. Il faut s’adapter !!!
-  Conditions de travail : « Nous ne pourrons pas soigner les soignants du sacrifice individuel qui leur est constamment réclamé »
-  Pendant la crise, les affaires continuent. On ferme !
-  StopCovid en images
-  Agnès Verdier-Molinié, ou la « pédagogie » à coups de marteau : « sus à l’hôpital public » !

Le 21 avril 2020
-  La Covid-19 attaque-t-elle le cerveau ?
-  Vrai ou faux masques ?
-  Deux infirmiers « virés » d’un Ehpad de Toulouse car ils réclamaient des masques, la police intervient

Le 20 avril 2020
-  Prise en charge comparée de l’épidémie en France et Allemagne. Deux réponses en milieu néolibéral.
-  Les enfants sont-ils un maillon central de l’épidémie ? Peut-on les considérer comme des réservoirs viraux du Covid-19 ? La réouverture des écoles risque-t-elle de faire partir une seconde vague de contamination ?
-  Salariés exposés au covid : « Le ministère du Travail organise la paralysie de l’inspection du travail »
-  A-t-on sacrifié ceux qui travaillent aujourd’hui ?

Le 14 avril 2020
-  Coronavirus. Une septuagénaire verbalisée devant un Ehpad où elle venait saluer son mari

Le 10 avril 2020
-  Le droit du travail a été modifié par « l’état d’urgence sanitaire ». Ces mesures, en principe temporaires, suscitent quelques craintes.

Le 9 avril 2020
-  Confinement : une opportunité pour la biodiversité ? avec Gilles Bœuf

Le 8 avril 2020
-  Edgar Morin : « Nous devons vivre avec l’incertitude »
-  Le Covid-19 autrement
-  Covid-19 : le regard de l’historienne Anne Rasmussen
-  Déconstructions et reconstructions du handicap en temps de coronavirus
-  L’économie de la quarantaine et ses contradictions. Le cas de Naples, intéressant, quand les nomenclatures font disparaître l’origine des zoonoses, l’origine géographique des pandémies...
-  Didier Raoult, ou la controverse scientifique dans le temps de l’urgence , une façon intéressante de voir la controverse en cours
-  Comment nous avons abandonné les personnels de santé
-  « Pour Emmanuel Macron, tout l’enjeu consiste à sauver le capitalisme sanitaire et ses grandes industries »
-  Une revue de presse sur le coronavirus et projet de recherche du laboratoire Cermes 3
-  La protection de l’enfance a les deux pieds dans la crise
-  « Non, la France ne traverse pas la plus grande crise sanitaire de son histoire »

Le 7 avril 2020
-  Intimidations contre les inspecteurs du travail qui veulent protéger les salariés exposés au virus

Le 6 avril 2020
-  Interview de Martin Hirsch sur France Inter

Le 4 avril 2020
-  Après les propos tenus par le directeur de l’ARS Grand Est, le CHRU de Nancy interpelle le gouvernement

  1. – Réponse de l’écrivain Nicolas Mathieu sur sa page Facebook
  2. "C’est la foi en un monde gérable comme une entreprise qui se cogne aujourd’hui brutalement à la réalité de risques incalculables. Ce choc de réalité n’est pas le premier. (...) La dimension religieuse de cette croyance a été très tôt aperçue par Karl Polanyi, observant dès 1944 que « le processus que le mobile du gain a mis en branle ne peut se comparer pour ses effets qu’à la plus violente des explosions de ferveur religieuse qu’ait connue l’histoire ». Le propre de la ferveur religieuse est d’être imperméable aux critiques, aussi modérées et rationnelles soient-elles. Seul le choc avec le réel peut réveiller d’un sommeil dogmatique. La crise financière de 2008 aurait dû sonner ce réveil du songe néolibéral."
  3. Manifestement, Christophe Lannelongue, directeur de l’ARS Grand Est, est encore en plein sommeil. Interrogé sur l’avenir du CHRU de Nancy après la crise du covid-19, le malheureux somnambule affirme qu’il n’est pas question de remettre en cause les orientations du COPERMO (comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins) qui prévoient la suppression de 598 postes et 174 lits d’ici 2025.
  4. En regard, voici les propos de la "prix Nobel d’économie" Esther Duflo : pour l’heure, les gouvernements "peuvent emprunter à taux extrêmement faibles" et "si on a beaucoup d’argent à dépenser, on a aussi beaucoup de temps pour rembourser". "Il n’y a absolument pas à s’inquiéter de la facture pour l’instant, c’est le dernier de nos soucis", insiste-t-elle, mettant en garde contre un retour prématuré à "une orthodoxie un peu frileuse" sur les déficits. (31.03.2020)
  5. Il ne faut pas s’y tromper. A la première occasion, dès que l’urgence aura décru, les Lannelongue de tous acabits reviendront avec leurs calculettes, leurs cravates et leur arrogance d’administrateur colonial.
  6. Soyons absolument clairs. Ils sont nos adversaires. Il faudra venir à bout de ces gens, politiquement, idéologiquement, esthétiquement même. Car on le sait depuis Flaubert, la bêtise est aussi un problème littéraire.

-  Qu’est-ce que cette crise sanitaire nous dit du monde dans lequel nous vivons ? Quel sera son impact sur nos modes de vie ? La période que nous traversons serait propice à une réinvention de nos sociétés. C’est en tout cas ce que nous disent les philosophes Isabelle Stengers et Cynthia Fleury. (À lire et à écouter, surtout les 40 premières minutes)

Le 2 avril 2020
-  COVID-19, l’ami des dominants

Le 3 avril 2020
-  élections et coronavirus

Le 1er avril 2020
Après cette histoire-là par Johann Chapoutot

Le 27 mars 2020
-  Interview de Didier Sicard

Le 24 mars
-  J’ai la rage

Le 23 mars
-  Covid-19, l’occasion de tout redessiner par Renaud Duterme, géographe

Le 19 mars 2020
-  COVID-19 : la Commission crée la toute première réserve rescEU de matériel médical

Le 18 mars 2020
-  Covid-19 fin de partie

Le 15 février 2020
-  Les dystopies au présent. Comment se fait-il qu’un auteur comme George Orwell, qui est un grand critique des sociétés totalitaires inspirées du nazisme et du régime soviétique, nous paraisse si contemporain et actuel ?


dimanche 3 mai 2020

Lire aussi

« Ségur de la santé » : le cercle de la raison sanitaire

3 juin 2020
par Frédéric Pierru
Frédéric Pierru Sociologue « C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases. » Michel Audiard, Les Tontons flingueurs. Le pouvoir macroniste recourt, depuis son accession au trône de …

Quelques notes pour indiquer des pistes possibles d’une réflexion commune

26 septembre 2014
par Jean-Pierre Lellouche
1 Le dictionnaire Garnier Delamare des termes techniques de médecine (19e édition, 1976) définit ainsi l’anonymographie : « Rédaction et diffusion de lettres non signées, entreprises dans un but …

Quelques mots de patients

21 décembre 2012
Une patient réagit au dossier sur l’erreur médicale - Pratiques n° 59 - en évoquant le cas d’une erreur dans une prise en charge d’ordre psychologique. Ci-joint : Quelques mots de …

Procès des dérives du sytème de soins et contre-propositions pour une médecine préventive et solidaire. Didier Ménard, pour quelques jours encore président en exercice du S.M.G accorde à Pratiques une interview exclusive en forme de bilan.

1er décembre 2008
Didier Ménard instruit le procès des dérives du système de soins : Loi HPST, mise en déficit artificielle de la Sécu, dépassements d’honoraires, souffrance au travail, privatisation du système de soins …