Souffrance au travail : Mieux vaut tard que jamais !

Enfin, la souffrance au travail fait irruption dans l’actualité et dans le discours des femmes et hommes politiques, du moins certains, en tout cas même le PDG de France Télécom s’en aperçoit même si pour lui ceci n’est qu’une mode (sic)

Il a donc fallu compter plus de vingt trois morts par suicide pour que le sujet devienne d’actualité, triste actualité. Une certaine France découvre que le travail et surtout son organisation est pathogène et que la souffrance qui en résulte peut pousser des femmes et des hommes à choisir la mort comme seule issue à leur détresse.

Cela nous pose deux questions : quelle est cette société où la gravité d’une crise sociale ne devient problème que lorsque qu’elle tue ? Pourquoi le cri d’alarme lancé par les médecins du travail et certains médecins généralistes est-il tellement inaudible ?

Ces deux questions nous poussent à réfléchir au sens et à la finalité de nos missions. Face à la souffrance au travail qui s’exprime si fort dans nos cabinets, sommes-nous condamnés à l’endormir avec nos prescriptions de psychotropes comme nous le demande la société au travers des recommandations de bonnes pratiques, ou sommes nous au contraire des témoins privilégiés de cette crise sociale et à ce titre des lanceurs d’alertes qui ne se taisent que lorsque la question est enfin posée dans le débat public et citoyen ?

Il y a bien des médecins sentinelles qui observent les épidémies et donnent l’alerte quand la France a la diarrhée ou quand elles est grippée, alors pourquoi ne pas demander officiellement à des médecins d’interpeller les pouvoirs publics quand le travail, valeur centrale du fonctionnement social, devient mortel ?

Mais cela est probablement trop subversif !!!

lundi 21 septembre 2009

Lire aussi

Avortement

12 octobre 2018
par Sylvie Cognard
Sylvie Cognard « Tueuse à gages » retraitée. Le 11 septembre dernier le président du Syndicat des gynécologues et obstétriciens de France (Syngof), un certain Bertrand de Rochambeau, s’est permis de …

Rien n’est jamais acquis

8 novembre 2015
par Didier Ménard
Je reviens d’Athènes où, avec une délégation du Syndicat de la Médecine Générale, de l’Union Syndicale de la Psychiatrie, et de la revue Pratiques, « les cahiers de la médecine utopique », nous sommes …

Constater, c’est bien. Agir, c’est mieux !

16 octobre 2010
Il aura donc fallu la publication d’un rapport officiel qui confirme que 25% de Français ont renoncé à des soins médicaux faute d’argent, pour qu’enfin cela fasse la « Une » des journaux. Et, ce que ne …

Fiscalisation des indemnités d’accidents du travail : l’amendement de la honte

13 novembre 2009
Ça y est, ils ont osé le faire, les députés de la majorité on voté un amendement à la loi de finance 2010 qui fiscalise les indemnités des victimes d’accident du travail. Cet amendement de la honte doit …