Dimanche 14 novembre, 17H : le théâtre de l’Opprimé joue pour les sans-papiers grévistes

Occupation de la Cité de l’immigration - qui reste ouverte au public - (Palais de la Porte Dorée) par les sans-papiers grévistes.

Le cuisinier dit au lapin :
faisons un civet ensemble

-  Théâtre forum sur le salariat.
-  Création collective de Groupe Théâtre de l’Opprimé.

LE SPECTACLE SE DÉROULE EN TROIS TEMPS

-  « Prenons un jeune capitaliste » est une scène qui s’inspire du théâtre d’Agit-Prop.
Elle décortique le fonctionnement de l’exploitation capitaliste. Pendant qu’un narrateur
explique des notions fondamentales telles que « marchandises », « force de travail »,
« plus-value », des acteurs incarnent les relations entre capitaliste et salarié.

-  « Gisèle » raconte l’histoire d’une mère-célibataire qui n’a pas de place en
crèche pour son enfant. Son salaire ne lui permet pas de payer une nourrice.
Pourtant c’est parce qu’elle travaille qu’elle doit faire garder son enfant.

-  « Les vendeurs » Dans cette scène le travail dominical est questionné et deux
interrogations sont soulevées : comment gagner plus sans forcément travailler plus ?
À qui doit revenir le droit d’organiser la société ?

lundi 15 novembre 2010


Voir en pièce jointe l’argument de la pièce.

Documents joints

Lire aussi

Roland Gori : une époque sans esprit à la Criée les 18 et 19 novembre 2022

3 novembre 2022
 La France qui se lève tôt n’a plus le temps d’analyser ses rêves. Roland Gori Projection / Ciné-débat La Criée a le plaisir d’inviter Roland Gori pour deux événements exceptionnels : la diffusion du …