Demain est aujourd’hui

1983 : une cinquantaine de dossiers sont soumis par des adhérents du SMG au Ministère de la santé pour transformer en unités sanitaires de base des cabinets médicaux existants, volontaires, motivés, ayant déjà une pratique de prévention associée à l’activité de soins, adossés à une association d’usagers. Bref, l’ancêtre des Maisons Médicales pluridisciplinaires d’aujourd’hui. Le projet se heurte aux freins d’un certain nombre de confrères libéraux et à la frilosité des politiques. Seule l’USB de Saint-Nazaire voit le jour. L’expérience marche. Pourtant, le gouvernement y met fin en 1986, sans que personne n’ait eu accès au dossier (très probablement élogieux) d’évaluation par l’assurance maladie. Voilà ce que raconte Daniel Coutant, un protagoniste de cette aventure.

L’article de Daniel Coutant est publié dans le numéro 43, Récrire la médecine, un pari toujours actuel, octobre 2008.

samedi 20 septembre 2014, par Daniel Coutant

Lire aussi

Journal d’épidémie

14 août 2020
par Benoit Marsault
Benoît Marsault, Psychiatre Heureusement que de journal, il n’y en a pas que de « télévisé »… Lundi 16 mars 2020 Hier s’est tenu le second tour des élections municipales. Il a fait très beau, « les …

Minables !

4 juillet 2019
par Jean Vignes
Nous relayons ce billet d’humeur de Jean Vignes, infirmier retraité et ancien secrétaire de Sud santé sociaux. Pour comprendre pourquoi je vous envoie ce qui va suivre, il faut comprendre que je …

11 vaccins obligatoires en France demain ?

21 juin 2017
par Marie Kayser
Une obligation qui ne répond pas aux questions posées par les vaccinations. Une aubaine pour l’industrie pharmaceutique. Dans un entretien récent au Parisien, la nouvelle ministre de la santé «  …

La crise de la Médecine Générale, aujourd’hui pour demain !

25 décembre 2014
par Didier Ménard
L’exaspération des médecins généralistes est très forte. Elle s’est exprimée dans le mouvement de grève des médecins généralistes du 23 décembre. Le gouvernement aurait tort de continuer à mépriser cette …