Convalescence

Jean-Pierre Lellouche
Pédiatre

1) Dans un dictionnaire italien de 1939 la convalescence est définie comme la sortie d’une grave maladie [1].

2) Dans le Dictionnaire Garnier Delamare des termes techniques de médecine [2]. Il est toujours question de maladie mais pas seulement de maladie grave. Mais il n’est question que de maladie (on n’évoque pas la convalescence après une intervention chirurgicale)

3) Dans un dictionnaire anglais [3], la convalescence peut faire suite à une maladie mais aussi à un traumatisme et à une opération chirurgicale.

4) A la suite d’un accident de circulation, une amie a une fracture elle est opérée, puis va dans une maison de convalescence. Je vais la voir et elle me dit : Je suis très fatigué, mais j’ai l’impression de n’avoir jamais eu les idées aussi claires. J’ai l’impression d’être devenue plus intelligente. Et elle ajoute en riant : J’espère que ça va durer !
La convalescence se situe entre la maladie ou l’accident de santé et la guérison ou le recouvrement de la santé. Aucun de ces mots (santé, guérison, maladie, accident de santé) n’est bien défini. Pendant mes études de médecine on m’a appris à identifier des maladies mais on m’a très peu parlé de santé et de guérison et je crois même que l’on ne m’a jamais invité à réfléchir sur ce qu’est la convalescence
La convalescence est-elle plus longue quand la maladie est plus grave ? Récupère-t-on plus vite certaines fonctions que certaines autres ? Est-ce que cela dépend de la maladie en cause ? Y a-t-il des aliments, des vitamine, des exercices susceptibles d’améliorer l’état du convalescent ?
Devant mon amie qui s’étonne qu’alors qu’elle est encore faible physiquement, elle se sente en pleine forme intellectuellement, je n’ai rien à dire en tant que médecin.
Mais j’ai envie de lui dire ce que disait Gabriele d’Annunzio [4] : La convalescence est une purification et une renaissance. Jamais le sens (le sentiment ? La sensation ?) de la vie n’est aussi doux qu’après l’angoisse du mal ; et jamais non plus l’âme humaine n’est plus encline à la bonté et à la foi (confiance, espérance) qu’après avoir regardé dans les abîmes de la mort.

mercredi 10 décembre 2014, par Jean-Pierre Lellouche


[1Palazzi Novissimo dizionario della lingua italiana : Convalescente : che é uscito da una grave malattia e va riacqusitando a poco a poco la primitiva salute.

[2Dictionnaire Garnier Delamare des termes techniques de médecine, 30e édition, 2009.
Convalescence. s f (lat. cum. avec : valere, avoir de la force) angl. convalescence). Période plus ou moins longue qui succède à la fin de la maladie et pendant laquelle se rétablit progressivement le fonctionnement normal des divers organes et appareils. La convalescence n’est terminée qu’après le retour complet à la santé.

[3Collin’s english dictionary and thesaurus, 1995 : Gradual return to health after illness injury or an operation.

[4Gabriele d’Annunzio, IV, 1, 135, cité dans Battaglia Grande dizionario della lingua italiana : La convalescenza é una purificazione e un rinascimento. Non mai il senso della vita é soave come dopo l’angoscia del male ; e non mai l’anima umana più inclina alla bontà e alla fede come dopo aver guardato negli abissi della morte.

Lire aussi

Jeanine en décembre

29 mars 2020
par Isabelle Canil
— Qu’est-ce que vous avez commandé pour Noël ? « Ça recommence », pense Jeanine. En soupirant, elle répond « Je sais pas... » et surtout, elle ne demande pas « Et toi ? » — Moi j’ai commandé un galaxy — Ah ? …

Aluminium vaccinal, quel impact chez l’enfant ?

22 mars 2020
par Dominique Le Houezec
Le Houézec Dominique Pédiatre Tous les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 sont soumis à une obligation vaccinale qui aboutit à réaliser des vaccinations rapprochées contre 11 maladies durant leurs …

Chiche !

16 mars 2020
par Anne Perraut Soliveres
Anne Perraut Soliveres Cadre infirmier énervé Ou le président de la République aurait-il lu Pratiques ? Je n’aurais jamais osé imaginer entendre ce qu’a dit le président de la République le 12 mars …

Comment nommer les maladies ? Comment parler des maladies ?

11 octobre 2018
par Jean-Pierre Lellouche
Jean-Pierre Lellouche Pédiatre Jusque dans les années 60, la médecine était pratiquée sur un mode paternaliste. Les médecins étaient paternalistes et se sentaient bien de l’être. Ils avaient par …