A propos du mouvement des sage-femmes

en lien avec les mobilisations autour de St Antoine à Paris

voici une contribution au débat autour du mouvement des sage-femmes

"chers tous,

Comme vous le savez il y a une mobilisation des sages femmes le 18 juin avec un rassemblement à la République à 10h30.

Le départ est l’actuelle négociation avec les sage-femmes libérales avec une baisse des actes de préparation, suivi de suites de couches par les sage-femmes en libéral avec en échange une revalorisation conséquente des actes sage-femmes du suivi précoce : c’est une manoeuvre pour que les sage-femmes libérales ne fassent que les Suites de Couches précoces :

-  faire des séjours ultra court avec un suivi à domicile de bonne conscience
-  continuer la casse des hôpitaux par leur transformation en un seul plateau technique ou accouchoir, accouchements à la chaine, hypermédicalisés
-  supprimer les maternités de moins de 3000 accouchements et sorties ultra précoces avec aucune ré-hospitalisation mère bébé possible....
-  voire même casser l’HAD-Hospitalisation à Domicile qui coûte encore trop cher

Par contre, en tant qu’hospitalières nous devons rester sur nos principes revendicatifs qui sont :

-  salaires décents à la hauteur de nos responsabilités (2500€ en début de carrière et 3500€ en fin de carrière)
-  limite de suivi de 2 femmes par sage-femme sur 12H
-  refus d’accélération des naissances dans un but « budgétaire » : par manque de place en salles d’accouchements, manque de personnel, transfert dans d’autres maternités le jour J du fait d’un surbooking de la maternité.
-  maintien de conditions de travail correctes avec maintien d’une durée de séjour en accord avec la femme et l’équipe médicale (sage-femme, pédiatre, obstétricien...) pour maintenir une prise en charge de la mère et du bébé de qualité et améliorer les chiffres de morbidité périnatale en France.
-  revalorisation du tarif accouchement normal (le tarif accouchement normal et naissance d’un bébé normal a baissé en 2009 de 16€ et de 80€ en 2010)
-  HAD prise en charge pour les femmes pendant le mois suivant leur sortie.
Refus de fermeture des maternités
-  Mobilisation pour le maintien de la maternité Saint Antoine à Paris et de son école de Sages-femmes"

mardi 15 juin 2010


signé par Virginie Gossez <virginie.gossez@gmail.com>

lettre transmise par Yveline Frilay, membre de la rédaction de la revue « Pratiques ou les cahiers de la médecine utopique »

qui elle-même l’a reçue de la COORDINATION NATIONALE des collectifs de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité
http://www.coordination-nationale.org

Lire aussi

La santé dans tous ses états : penser et agir pour les droits !

5 avril 2018
23e université d’automne de la ligue des droits de l’Homme : « La santé dans tous ses états : penser et agir pour les droits ! » La « santé » est en tête de liste des préoccupations dans les différentes …

Débats à propos de l’envoi du manifeste des médecins indignés

14 février 2016
par Marie Kayser
L’envoi du manifeste des médecins indignés en soutien au Docteur Bonnemaison a entraîné des débats sur une liste de soignants, nous reproduisons ci-dessous ces échanges avec l’accord de leurs auteur-e-s …

Lettre ouverte au gouvernement à propos de l’enfermement des mineurs en zone d’attente

30 juin 2015
par Les cahiers de la médecine utopique Pratiques
Les organisations signataires (Anafé, OEE, Resf, Journal du droit des jeunes) s’adressent au gouvernement, à Mesdames et Messieurs les députés et sénateurs, pour mettre fin à l’enfermement des mineurs …

« Laissez les femmes avorter en paix » disait notre amie Annie Bureau

6 novembre 2014
par Les cahiers de la médecine utopique Pratiques
Annie Bureau, qui était gynécologue et militante pour l’avortement depuis le MLAC(1), nous a quitté(e)s le 17 octobre. L’ANCIC(2), dont elle avait été présidente pendant dix ans lui consacre un numéro …