Nous deux

Un jour, pour un patient qui n’allait pas bien, qui avait eu un parcours de vie marqué par la solitude et que je voulais revoir, il m’est venu l’expression : On se revoit quand, nous deux ?, en ouvrant mon agenda pour trouver la date du prochain rendez-vous.

Il m’avait semblé que c’était important d’affirmer notre présence à chacun, le lien entre nos deux personnes, certes moi la soignante et lui le soigné, mais d’abord deux personnes humaines. Pour dire ce qui se passe au creux du soin, une rencontre.

Depuis, quand il faut chercher une date de rendez-vous, et que la question du lien est importante, ce « nous deux » me vient souvent.

En plus, il y a quelque chose qui m’amuse dans ce « nous deux », c’est le background du magazine à l’eau de rose dont c’est le titre. Je viens de regarder sur internet, leur slogan, c’est Le magazine qui porte bonheur. Il me semble que dans la relation thérapeutique, pour les patients, ceux qui ont vécu des rejets, des maltraitances, mais aussi les autres, c’est mieux de savoir son médecin impliqué dans le soin. Cela augure d’un bon soin. Peut-être que c’est performatif de conditions qui vont permettre que le soin se mette en place. Soit qu’il s’agisse de la nécessité d’un traitement « médical », soit qu’il faille que le patient trouve des ressources en lui ou autour de lui, ailleurs que dans la médecine.

Il y a quelques jours, j’étais dans mon bureau en train de finir un papier. Je sors la tête en ouvrant la porte de la salle d’attente et j’interpelle en la prénommant ma patiente suivante, disons Eulalie : Eulalie, à vous.
Et elle de se lever de la banquette et de répondre : À nous deux.

Cela m’a fait très plaisir.

vendredi 28 novembre 2014, par Elisabeth Maurel-Arrighi

Lire aussi

Médiator : les laboratoires Servier vont-ils être enfin condamnés pour escroquerie ?

16 janvier 2023
par Marie Kayser
Dès 1977 la revue Pratiques avait dénoncé la structure amphétaminique du Médiator©, et appelé à ne pas prescrire ce médicament coupe-faim présenté par les laboratoires Servier comme un antidiabétique . …

Grève des médecins généralistes : le SMG n’appelle pas à la grève

29 décembre 2022
Le Syndicat de médecine générale ne s’associe pas à l’appel à la grève lancé pour les 1er et 2 décembre par un groupe de médecins libéraux·ales et repris par d’autres syndicats. La défense d’un soin de …

L’espérance de vie change depuis la COVID-19

15 décembre 2022
par Pierre Volovitch
Pierre Volovitch Économiste Note de l’auteur. Cet article est paru le 17 octobre dans Nature Human Behaviour Ci dessous un « résumé ». Tout ce qui n’est pas en italique est directement issu de l’article. …

Âme(s) à vendre ! (4)

25 novembre 2022
par Eric Bogaert
Les dernières nouvelles de la SCIC Clinique de Chailles La Chesnaie ne sont ni bonnes ni inattendues. Si dans les contes pour enfants le loup ne mange pas le petit chaperon rouge, dans notre monde …