Le SMG vous invite à son 35e congrès Les 4 et 5 décembre 2009 à Toulouse Contre la résignation, changer nos pratiques

La loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoires » a été votée en juin 2009, le Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale 2010 sera débattu à l’automne, les Contrats d’Amélioration des Pratiques Individuelles (CAPI) se mettent en place sous l’égide de l’Assurance maladie...

Notre système de soins et de santé est en train d’être profondément transformé. Qu’en est-il au quotidien dans nos pratiques ? Quelles en seront les conséquences pour les patients ?

Nos relations avec l’Assurance maladie :

Le SMG s’interroge sur le nombre non négligeable d’adhésions de médecins aux CAPIS, contrats qui introduisent une prime liée à la performance, et non un nouveau mode de rémunération au forfait, et qui induisent des pressions sur les patients. Quelles conséquences en attendre pour la pratique médicale ?

Quelle place restera-t-il à la négociation collective, à la convention médicale ? Pourquoi le SMG a-t-il appelé à refuser de signer les CAPIS ? Quels moyens alternatifs proposons-nous pour sortir du paiement à l’acte et améliorer la qualité des soins et la prise en charge globale de la santé ?

Quelles sont les vraies raisons du contrôle des choix thérapeutiques comme l’arrêt de travail ou les prescriptions dans le cadre des affections prises en charge à 100% ? Comment défendons-nous les droits de nos patients malgré certaines dispositions de loi qui visent à les restreindre ?

Nos relations avec les assurances complémentaires :

Que signifie pour les patients et pour les médecins le projet « priorité santé mutualiste » ?

Des assurances privées contractualisent déjà avec nombre de professionnels de santé, y compris en appliquant le tiers-payant, à grands renforts de publicité. Comment contrer cette évolution ?

Le SMG se bat afin de refonder un système de soins et de santé solidaire. Quelles alliances construire avec les syndicats de salariés, les associations de patients, les associations citoyennes ?

En filigrane à ces questions, nous essaierons pendant deux jours à Toulouse, de formaliser ce qu’est notre « exercice » de la résistance et de la désobéissance face aux changements induits par la loi HPST, et d’élaborer des stratégies alternatives face à la progression de l’emprise du secteur privé dans le domaine de la santé.

Les débats seront introduits et enrichis par la présence de nos intervenants qui passeront ces journées avec nous :

-  Omar Brixi, médecin spécialiste en santé publique, bien au fait des enjeux qui traversent la réforme du système de l’offre de soins

-  Patrick Flores medecin generaliste, a beaucoup travaillé sur le thème des inégalités sociales de santé et a participé à une enquête INSERM sur la mise en évidence de celles-ci en medecine generale

Et…nous aurons le grand plaisir d’accueillir Serdu, le dessinateur apprécié de Pratiques, qui croquera, avec son impertinence coutumière, tous nos débats.

Pour connaître le programme détaillé et vous inscrire consulter le site du SMG : http://www.smg-pratiques.info/

La Revue Pratiques vous invite à une soirée débat
Vendredi 5 décembre à 21 heures à Toulouse :
« La place du patient dans le système de soins »

dimanche 6 décembre 2009

Lire aussi

Congrès du Syndicat de la Médecine Générale

7 novembre 2018
Les 4, 5 et 6 janvier 2019 à Malakoff Thème : La rémunération des soignant.e.s Le Syndicat de la Médecine Générale s’est toujours opposé au paiement à l’acte des soignants, générateur d’une médecine à la …