Recette gouvernementale pour saborder l’Assurance maladie

D’abord un peu de poudre aux yeux
Mettre en place des Etats Généraux de l’Organisation de la Santé : rôle pivot de la médecine générale, coordination, maisons de santé pluridisciplinaires, autres modes de rémunération … Autant d’ingrédients de qualité jusque-là remisés au fond du placard. Faire semblant de les mettre, certains les trouveraient trop épicés !

Ensuite un tour de passe-passe pour l’hôpital
Suivre le rapport Larcher(1) : regrouper les établissements hospitaliers publics, donner tout pouvoir à leurs directeurs, modifier leur statut pour les rapprocher du privé, supprimer le code des marchés publics, embaucher sur statut de droit privé avec intéressement du personnel et rémunérations à la performance pour les médecins.

Prendre la place de chef cuisinier
S’appuyer sur les rapports1 du député UMP Yves Bur et du préfet Ritter. Mettre en place des Agences Régionale de Santé regroupant toutes les missions d’organisation du système de santé : soins de ville, hôpital, santé publique, secteur médico-social, formations sanitaires et sociales… Les coiffer d’une structure nationale. Reléguer ainsi les Caisses d’Assurance maladie au rôle de guichet de remboursement (leur laisser quand même la régulation des dépenses ?).

Mettre de côté la recette solidaire
Pourquoi les plus riches qui ont le pouvoir, paieraient-ils pour les plus pauvres qui en plus sont plus malades ? Poursuivre dans la lignée des franchises. Mettre en place un « panier de soins » limitatif. Supprimer la prise en charge à 100 % pour les Affections de Longue Durée. Mettre en place un bouclier dit « sanitaire ». Séparer soins et dépendance en créant une caisse spécifique dépendance. Conseiller à chacun de se payer une assurance complémentaire selon ses moyens.

Servir le plat : loi de « modernisation » de la santé à l’été, Loi de Financement de la Sécurité Sociale à l’automne.
Passer ensuite au plat suivant : mettre en concurrence complète l’Assurance maladie et les assurances privées…
A moins que les citoyens ne se réveillent avant l’indigestion fatale.

(1) Les Etats généraux se poursuivent pendant le 1er trimestre 2008, les conclusions officielles des différents rapports sont attendues avant l’été.

mercredi 20 février 2008, par Marie Kayser

Lire aussi

Les chroniques de Jeanine l’orthophoniste

12 décembre 2021
par Isabelle Canil
Isabelle Canil nous raconte la vie de Jeanine, une orthophoniste tour à tour amusée, fatiguée, émouvante, énervée et toujours pleine d’humour, une orthophoniste humaine, vivante et donc complexe, avec …

Accident du travail - maladie professionnelle - maladie - invalidité - handicap

1er octobre 2017
par Elisabeth Pénide
Le SMG publie un guide pour trouver sa voie dans le labyrinthe... Un document utile pour tout professionnel du soin ou du social pour aider la personne handicapée par le travail ou la maladie à …

La réforme du système de santé

10 février 2012
par Elisabeth P., Elisabeth Pénide
Ce diaporama réalisé par le SMG, décortique la réforme de l’Assurance Maladie qui depuis 2005 pénalise le malade, cherche à contrôler les praticiens et peu à peu s’attaque au système de santé solidaire …

Les CAPI, un recul pour la médecine générale : lettre ouverte du SMG à Monsieur Frédéric Van ROEKEGHEM directeur général de l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM)

1er juillet 2009
Les CAPI (Contrats d’Amélioration des Pratiques Individuelles), un recul pour la médecine générale. Rappelons que le généraliste qui signe ce CAPI s’engage à atteindre pour certaines catégories de …