A écouter : la prochaine émission « La suite dans les idées » mardi 3 juin de 11 h à 12 h sur France Culture - sur le livre « La france des petits moyens »

(émission disponible toute la semaine sur le site)

Des livres à découvrir :

Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet et Yasmine Siblot
La France des petits-moyens : enquête sur la banlieue pavillonnaire,
La découverte, Paris - 20 mars 2008

-  Isabelle Coutant. Sociologue, chargée de recherche au CNRS. Co-auteur de La France des petits-moyens : enquête sur la banlieue pavillonnaire (La découverte, 20 mars 2008)

-  Yasmine Siblot. Maîtresse de conférences en sociologie à l’Université Paris-1. Elle est membre du Laboratoire Georges Friedmann (CNRS, Paris-1) et chercheuse associée au CSU (CNRS). Co-auteur de La France des petits-moyens : enquête sur la banlieue pavillonnaire (La découverte, 20 mars 2008)

Dans les médias, les banlieues françaises sont souvent réduites aux cités, aux grands ensembles, quand ce n’est pas aux émeutes des « quartiers ». Il est pourtant une « autre » banlieue, celle des pavillons, qui abrite une population au moins aussi importante, mais paradoxalement beaucoup moins visible et connue.

Fruit d’une longue enquête, ce livre restitue l’histoire et la vie quotidienne d’un quartier pavillonnaire de la région parisienne, situé à mi-chemin entre l’univers des cités et les lotissements aisés. Sans être séparé des zones de pauvreté, il n’en matérialise pas moins des parcours d’ascension sociale. On découvre alors les conditions, les effets et les figures de la promotion sociale, du couple d’agents EDF arrivant de province dans les années 1960 au couple d’enfants d’immigrés sortant des cités dans les années 2000.

Si les ressources acquises par ces ménages les éloignent des classes populaires, leur appartenance aux classes moyennes n’est pas plus évidente. Ces « petits-moyens », comme ils se désignent parfois eux-mêmes, aspirant à « vivre comme tout le monde » sont au coeur de ce livre, qui en dresse les contours et le style de vie. Les auteurs montrent notamment que, dans ces quartiers longtemps partagés politiquement, où la vie associative est ancienne, de nouvelles formes de division et de compétition sociale les font aujourd’hui nettement basculer à droite. Ils s’efforcent d’expliquer pourquoi, après le Front national, la droite de Sarkozy séduit une large fraction de la France des « petits-moyens ».

dimanche 8 juin 2008

Lire aussi

35e Congrès annuel de l’USP

23 juillet 2020
LA PSYCHIATRIE D’APRES 35e Congrès annuel de l’USP à Paris les 11, 12 et 13 septembre 2020 Nous sortons tout juste de la crise sanitaire de la Covid, sans savoir de quoi sera fait l’avenir sur le plan …

Communiqué du CIPPA – Juin 2020

10 juillet 2020
Bernard GOLSE Coordination Internationale entre Psychothérapeutes Psychanalystes et membres associés, s’occupant de Personnes Autistes Contribution au Ségur de la santé : Sauvons la pédopsychiatrie  …

Bas les masques !

28 avril 2020
Un appel de soignant.e.s pour construire un mouvement populaire ! Nous sommes des soignant.e.s et professionnel.le.s de la santé d’horizons divers. Bouleversé.e.s et en colère, nous décidons de …