Un mauvais coup contre les adolescentes : la PJJ veut fermer EVA

Syndicat National des Personnels
de l’Education et du Social
Protection Judiciaire de la Jeunesse
Fédération Syndicale Unitaire
Secrétariat National : 54, Rue de l’Arbre Sec – 75001 Paris
Tél : 01 42 60 11 49 - Fax : 01 40 20 91 62
site : www.snpespjj-fsu.org Mél : Snpes.pjj.fsu@wanadoo.fr

CONTRE LA FERMETURE D’ESPACE VIE ADOLESCENCE

La Direction Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse de la Seine-Saint-Denis veut fermer ce service unique

Aujourd’hui, la direction décide la fermeture de services et la transformation des missions pour mettre en œuvre des réformes qui imposent l’exclusivité de la prise en charge au pénal, d’où la baisse constante des filles suivies à la PJJ.
Dans ce contexte, la logique comptable prévaut sur l’engagement professionnel.
5 postes à temps plein pour la protection des adolescentes « pèsent trop lourd » pour la PJJ 93.

Dans les années 1980, ce service est né du constat d’un manque d’élaboration sur la mixité dans l’institution alors même que l’adolescence est l’âge où les questions du corps, de la sexualité sont prégnantes. Manifestations somatiques ou manifestations violentes sont autant de questions identitaires. Constat était également fait à l’époque que les jeunes femmes ne connaissaient pas ou ne se saisissaient pas de leurs droits.
La PJJ 93 s’est dotée d’un espace original en complémentarité avec ses autres structures, dans le cadre d’une politique départementale d’innovation et de diversification des outils pédagogiques et avec une volonté d’ouverture au partenariat.

EVA est depuis 25 ans un service éducatif de la PJJ en partenariat avec le
Mouvement Français pour le Planning Familial et le
Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles.
Le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis l’a agréé centre de planification.

Les professionnelles d’EVA proposent à toutes les jeunes filles accueil, écoute, accompagnement sur les questions de santé globale, toutes les questions que l’adolescence amène à se poser. Changements pubertaires, contraception, IST, grossesse, traumatismes, agressions, accès aux soins, hébergement, déprime, liens affectifs et amoureux…
L’accueil respecte les principes de volontariat, de confidentialité et de gratuité.
Les jeunes bénéficient d’un soutien ou d’un suivi par une équipe pluridisciplinaire (éducatrices, infirmière, psychologue, secrétaire), d’une permanence de planification avec le MFPF et d’une permanence d’une juriste du CIDFF.
Un important travail en réseau s’est développé depuis l’ouverture sur un territoire mobilisé dans la lutte contre la précarité, l’exclusion, les violences envers les femmes.
Ce travail transversal et partenarial a permis de développer des outils pédagogiques (théâtre forum, quiz, émission de radio, film…) avec les adolescents sur les relations affectives et sexuelles, sur la prévention du sexisme, sur les conduites à risques et tous les comportements fragilisant leur santé et d’utiliser ces supports lors d’animations auprès de groupes mixtes.
Il faut préserver cet espace pour les filles tout en favorisant dialogue et informations auprès des jeunes hommes.

Aujourd’hui nous voyons que la précarité, les inégalités, les violences touchent particulièrement les jeunes filles et les besoins d’aide sont croissants (plus de 1500 accueils en 2009). Jeunes et professionnels vont être privés de ce lieu ressource pour penser la mixité.

Pour soutenir ce projet de service singulier, marquer votre opposition à cette fermeture, affirmer votre attachement à la protection de la jeunesse, particulièrement aux droits des jeunes filles et à la lutte contre le sexisme,

envoyez votre soutien sur

comitedesoutieneva@hotmail.fr

dimanche 7 février 2010

Lire aussi

Mon cœur

7 septembre 2018
« Mon cœur » une pièce de théâtre de Pauline Bureau sur le scandale du Médiator°, pièce remarquable et bouleversante, dans laquelle on suit pas à pas la vie d’une victime (« Claire ») qui se délite au fur et …

POUR EN FINIR AVEC « la guerre contre les drogues », mardi 9 avril 2013, à 19 heures au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier, à Paris (M° Ménilmontant)

10 avril 2013
Rencontre avec Anne COPPEL, Olivier DOUBRE et Aude LALANDE autour de Drogues, sortir de l’impasse, d’Anne Coppel et Olivier Doubre (La Découverte, 2012) La « guerre contre les drogues » est un …

Colloque sur le thème “Accès aux soins, lutte contre les inégalités dans le cadre d’une nouvelle politique de santé…” mercredi 14 novembre 2012 à l’Université de Nanterre - avec la participation de Martine Lalande de la rédaction de Pratiques

15 novembre 2012
Le Laboratoire Espace Santé et Territoires (Lest) de l’Université de Nanterre et la Mgen ont conçu un Colloque régional « Accès aux soins, lutte contre les inégalités dans le cadre d’une nouvelle …

Contre le sexisme, le fascisme et l’intégrisme religieux

2 mai 2011
Contre la manifestation annuelle des catholiques intégristes